En bref

Débat du JSD part en Live
/ « JOP 2024 : la banlieue séquano-dionysienne sacrifiée ? ».

C’est l’intitulé du prochain débat du JSD part en Live, notre émission (mensuelle) de débats participatifs qui se déroulent en direct sur notre page Facebook @JournalSaintDenis. Pour ce premier rendez-vous de la rentrée, la rédaction a choisi de se focaliser sur la thématique des Jeux Olympiques et Paralympiques 2024.

Alors que la carte des différents sites de Paris 2024 va être révisée et, qu’en raison de la crise sanitaire, le Comité d’organisation a annoncé des restrictions budgétaires, des questions se posent quant à « l’héritage » et au rêve olympique à Saint-Denis et plus largement dans le département. Posez vos questions en amont à maquestionpartenlive@ lejsd.com ou directement sur notre page Facebook @Journal SaintDenis en commentaire ou directement en message privé. Jeudi 15 octobre à 18h30.

Réactions

Combien de dionysiens, sauf Braouezec s'il l'est encore, veulent les JO ? Combien de dionysiens, sauf Braouezec s'il est encore encore, souhaitent la reconstruction de la flèche de la basilique ?
Dans le quartier Pleyel, il y aura 5 grands projets qui le reconfigureront en profondeur. Ces projets inscrits dans le cadre de la préparation des JOP de 2024 dégraderont la situation actuelle dans ce quartier en terme de pollution et de bruit. Un groupe scolaire qui accueille au quotidien près de 700 enfants sera prise dans une sorte de rond-point alimenté par les 5 bretelles du futur diffuseur de l’A86 que compte réaliser la DIRIF. Un pont qui y enjambera les voies ferrées fera converger toute la circulation entrante et sortante de cette autoroute sur ce groupe scolaire. Qu’elle est la position du COJO fasse à ces projets qui sont adossés au JOP de 2024 dont il promeut l’excellence environnementale ?
Il y a un déficit d’infrastructures sportives dans toute la Seine-Saint-Denis. Le gymnase Aimé Lallement dans le quartier Pleyel est incomplet en ce sens qu’il lui manque des annexes qui permettront d’accueillir beaucoup d’activités telles que de la danse, des arts martiaux, de la musculation, de la gymnastique …etc. Un petit terrain adjacent à ce gymnase et détenu aujourd’hui par la Société du Grand Paris permettrait de créer ces annexes. Beaucoup d’associations sportives voulant y donner des cours aux enfants et aux adultes du quartier Pleyel pourrait y accéder. Est-ce que le COJO peut nous aider à concrétiser ce projet souhaité par les riverains ? Pour toute information : M. OUIDIR Hamid Hamid.ouidir@laposte.net Tel : 07 61 16 07 78
Les Jeux Olympiques et Paralympiques auraient dû être un grand moment festif. Aujourd'hui c'est devenu un cauchemar pour les riverains au vu de tous les projets qui seront réalisés pour leur préparation. Des projets dont une partie ne respectent ni la santé, ni le cadre de vie de ces derniers. Parmi ces projets je citerai le Franchissement Urbain Pleyel (FUP) et le projet autoroutier de la Direction des Routes d'île de France à Pleyel, à Porte de Paris et à Plaine Saulniers. Deux projets qui coûteront près de 300 millions d'Euros et dont les conséquences sanitaires seront désastreuses sur des milliers d'habitants. Comment comptez-vous corriger cette situation et allez-vous vous rapprocher des riverains et associations dionysiens qui sont depuis le début plus des proposants que des opposants.
La crise sanitaire actuelle a montré une corrélation entre la pollution et la propagation ainsi que la létalité de la Covid-19. Saint-Denis est l'une des villes qui continue à payer un lourd tribut en vies humaines. Beaucoup de projets vont augmenter cette pollution et dans certains cas aux abords de sites sensibles tel que les écoles. Il est inadmissible que ces projets voient le jour sous leur formats actuels. Comptez-vous rencontrer les associations et collectifs locaux pour en débattre devant un public très large ou en comité restreint si la situation sanitaire se dégrade ?
- Quand les capteurs d'Airparif de qualité de l'air seront-ils installés dans le quartier Pleyel et dans ZAC Saulnier ? Il est urgent d'avoir des mesures avant les travaux pour pouvoir les comparer à celles post-JO. - En vue de proposer un héritage inclusif, solidaire, attentionné, la SOLIDEO ne devrait-elle pas créer dès à présent des bains-douches publics et gratuits afin de garantir un accès minimum à des droits aussi fondamentaux que l'hygiène, l'eau potable, et la santé aux publics situés sur ses parcelles ou à proximité ?

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur