Cultures

Basilique Saint-Denis
/ L'acte de naissance de l’art gothique

Inauguration : La rénovation de la façade de la cathédrale a permis de retrouver sa blancheur originelle et le détail de ses sculptures. Une renaissance inaugurée vendredi 18 septembre en ouverture des Journées du patrimoine.Depuis le mois d’août, elle rayonne.
Détail de la façade de la Basilique rénovée
Détail de la façade de la Basilique rénovée

Lorsque la lumière de l’après-midi l’effleure, que le soleil la caresse plus franchement, la façade de la basilique offre à présent la blancheur de sa pierre et le détail de ses sculptures au regard des passants. Il a fallu trois ans de travaux intensifs de restauration (et environ 4 millions d’euros) pour aboutir à ce résultat remarquable. Cette renaissance fut inaugurée vendredi 18 septembre en « ouverture » des Journées du patrimoine, en présence d’un grand nombre de personnes (lire aussi p.7). Jean-François Carenco, le préfet de Région, Didier Paillard et Pascal Delannoy, respectivement maire et évêque de Saint-Denis ont, chacun à leur tour, salué le succès de cette restauration.


Avant cette inauguration, les apprentis de l’académie Fratellini avaient, tels les saltimbanques du Moyen Âge, donné dans le narthex un aperçu de leurs talents et invité les auditeurs d’une passionnante présentation de ces travaux à l’intérieur de la basilique à rejoindre l’extérieur pour ce moment tant attendu. « Des travaux qui ont livré un véritable trésor artistique », s’est réjoui l’historien Philippe Plagnieux, professeur d’histoire de l’art médiéval, soulignant entre autres la qualité de la sculpture mise au jour. « On touche du doigt l’acte de naissance de l’art gothique. Et on se rend compte qu’un style est né ici, à Saint-Denis ! » 

Une cinquantaine de sarcophages  ramenés dans la crypte

L’archéologue dionysien Michaël Wyss a lui aussi révélé combien ce chantier a fait progresser les connaissances archéologiques du lieu, après une enquête approfondie sur l’origine des pierres employées. Par ailleurs, il a indiqué qu’« une cinquantaine de sarcophages, auparavant stockés dans le jardin, ont été ramenés dans la crypte ».Jacques Moulin, architecte en chef des Monuments historiques, a tenu à réaffirmer la philosophie de cette restauration du XXIe siècle, en rendant un vibrant hommage à celle du XIXe siècle, sous la houlette de l’architecte François Debret. 

« Il a, avec le sculpteur Joseph Brun, redonné à la basilique sa valeur symbolique et historique. Et ce fut aussi notre parti pris ! », a-t-il affirmé. Soulignant le travail à la fois colossal et minutieux pour soigner et nettoyer les pierres, les gargouilles, les sculptures dont la finesse éclate aujourd’hui, il a également indiqué les travaux restant à terminer ou à entreprendre dans le futur : la restauration du chœur, bien avancée, celle des vitraux du XIIIe siècle du déambulatoire qui malheureusement ne pourront pas être remis en place (« notre volonté est de les donner à voir au public », a-t-il cependant indiqué), celle également de la nef sud qui devrait être achevée avant l’été 2016, plus tard la rose sud… Sans parler du remontage de la flèche (lire ci-dessous), mais ça, c’est une autre histoire… 

Benoît Lagarrigue

Réactions

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur