En bref

Municipales
/ Les députés au soutien de Russier

Marie-George Buffet, Stéphane Peu (PCF), Bastien Lachaud et Éric Coquerel (LFI), tous députés élus sur le territoire de Plaine Commune, se sont fendus d’une déclaration commune en vue du second tour des municipales :

« Avec les aménagements urbains liés aux Jeux Olympiques et au Grand Paris, le risque est en effet de voir se développer un territoire à deux vitesses qui verrait les classes populaires et moyennes de villes ou quartiers limitrophes de Paris repoussés toujours plus loin du fait du renchérissement de l’immobilier et de l’emprise des quartiers d’affaires. Nous appelons donc les électrices et les électeurs, y compris celles et ceux qui se sont abstenus au 1er tour en raison de l’épidémie, à se déplacer en masse pour que ces villes ne basculent pas aux mains des candidats libéraux qui leur sont opposés. Dans ces villes, ces derniers, qu’ils soient issus de la droite ou pas, comptent sur un électorat de droite et de macronistes pour l’emporter. » À Saint-Denis, ils appellent sans surprise à voter Laurent Russier (PCF).

Réactions

Les nombreux soutiens sont souvent ceux de personnes n'habitants pas la ville. 2014, ils sont allés chercher Eric Orsenna (d'ailleurs personne ne l'a vu depuis). Idem pour grand corps malade. Quand à l’électorat macroniste, le premier d'entre eux se trouve être Patrick Braouezec, je vous le rappelle au cas ou certains l'auraient volontairement oublié. Et je me demande comment Eric Coquerel accepte, comme Bally Bagayoko, d'avaler autant de couleuvre. Ca frôle l'indigestion à ce niveau.
Oui surtout ne pas rompre le pacte RPR / PCF pour se partager l'Ile-de-France. Au RPR les Yvelines et les Hauts-de-Seine et au PCF la Seine-Saint-Denis et le Val de Marne. Avec les riches dans les premiers départements cités et les pauvres dans les 2 derniers. Mais ce "Yalta" touche à sa fin, tout du moins pour le PCF qui 1 par 1 perd ses derniers bastions et qui ne doit sa survie municipale qu'à des maires qui font moins "d'idéologie" et plus de "services" aux habitants.
Sacrés soutiens ! Bagayoko, hier ennemi juré, toutou aujourd'hui (on lui a promis quoi ?), Cocquerel, pale copie de son maître, le matamore Mélenchon (à part la critique permanente, il a fait quoi de positif ?), Paillard, prête nom de Braouezec, il n'a pas eu le courage ou plutôt les épaules pour aller malgré ses promesses, au bout de son mandat. Fait de "gloire" récent, soutien de l'"association" Babel. Peu, autre prête nom de Braouezec, son truc à lui, les plateaux de télé,... Bon il est temps de terminer le job, après Braouezec, Bagayoko, Messaoudène,... finissons en avec Russier ! Prochaine étape, chasser Peu ! Mais a-t'on des nouvelles de Braouezec ? Il soutient qui ? Macron ? Il lui faut attendre encore quelques années !

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur