Portrait

Mathieu Hanotin, 41 ans

Portrait de Mathieu Hanotin. © Yann Mambert
Portrait de Mathieu Hanotin. © Yann Mambert

La politique, il a toujours adoré ça. Et depuis 41 ans (il est né le 22 août 1978 à Compiègne) Mathieu Hanotin ne fait presque que ça. À tel point qu’à la faculté de Strasbourg, celui qui a grandi dans l’Oise à Clairoix, n’a pas validé sa licence d’histoire. Trop accaparé par son militantisme à l’Unef, dont il rejoint la direction nationale. En 2004 Mathieu Hanotin intègre le cabinet de Pascal Cherki (PS) adjoint aux sports de Bertrand Delanoë, maire de Paris. Il emménage à L’Île-Saint-Denis et se lance en politique en son nom propre lors des cantonales de 2008.

Épaulé par sa directrice de campagne Sibeth N’Diaye (actuelle porte-parole du gouvernement), il permet de faire tomber le Département dans l’escarcelle du Parti socialiste. Mais localement la greffe est difficile avec la section du PS dirigée par Georges Sali. Vice-président du Département en charge de l’éducation, Mathieu Hanotin s’installe finalement en 2008 dans le centre-ville de Saint-Denis. Les luttes internes au PS dionysien atteignent leur paroxysme avec l’investiture pour les législatives de 2012, qu’Hanotin remporte face à Sali. En guise de représailles, ce dernier appellera à voter Braouezec (FDG) au second tour de l’élection, mais Mathieu Hanotin arrachera la circonscription aux communistes.

LIRE AUSSI : La liste rose d'Hanotin

Député frondeur à partir de 2014, il peinera à exister à l’Assemblée. 2014 c’est aussi l’année de son échec dans la conquête de la mairie de Saint-Denis, pour 181 voix. Mathieu Hanotin fera le choix de ne pas siéger au conseil municipal, se sentant plus utile au Département. En 2015 il est réélu, devançant Bally Bagayoko d’un souffle. 2017 annus horribilis, le directeur de campagne de Benoît Hamon à la présidentielle prend, coup sur coup, deux claques électorales, puisqu’il est éliminé dès le 1er tour des législatives en juin. Il perd son siège de député au profit de Stéphane Peu (PCF).

Brièvement membre du bureau national du PS, Mathieu Hanotin prend ses distances avec son parti dont il reste un simple adhérent. Ce père de trois enfants assure avoir appris de ses défaites. Il mène cette campagne comme il en a envie et l’ancien du XV parlementaire (rugby), en bon demi de mêlée, espère bien tirer les marrons du feu.

Yann Lalande

Réactions

"En 2015 il est réélu, devançant Bally Bagayoko d’un souffle." euh c'est vite dit... Il est réélu suite à l'accord PS-PCF qui a entrainé le désistement de BB / F. Hayes au second tour. Il n'a donc pas gagné d'un souffle, il n'a pas eu à se battre... merci les alliances.

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur