En bref

Campements de migrants
/ Les maires font des demandes au gouvernement

Le 14 octobre, treize maires de France (1) qui avaient signé une tribune au début du mois dans le journal Libération afin d’alerter le gouvernement sur la « situation des personnes migrantes cherchant un refuge » dans leurs communes ont été reçus par le ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner et le ministre de la Ville et du Logement, Julien Denormandie. Dans un communiqué de presse de l'AMF (association des maires de France) et de France urbaine (Métropoles, agglos et grandes villes) daté du 23 octobre, les maires signataires, dont fait partie le maire de Saint-Denis Laurent Russier ont demandé une « accélération des réponses concrètes » à leur cri d’alarme.

Parmi les demandes formulées par les élus : « une répartition territoriale équilibrée des demandeurs d’asile et des réfugiés », la position précise du gouvernement concernant « la situation des personnes « dublinées » ainsi que la neutralisation par le gouvernement des dépenses engagées par les collectivités « au sein de la procédure de contractualisation financière » Etat-collectivités locales. 

 

(1) Liste des signataires

Nathalie APPERE, Maire de Rennes, Martine AUBRY, Maire de Lille, François BAROIN, Président de l’Association des Maires de France, Maire de Troyes, Philippe BOUYSSOU, Maire d’Ivry-sur-Seine, Meriem DERKAOUI, Maire d’Aubervilliers, Dominique GROS, Maire de Metz, Anne HIDALGO, Maire de Paris, Jean-Luc MOUDENC, Président de France urbaine, Maire de Toulouse, Éric PIOLLE, Maire de Grenoble, Roland RIES, Maire de Strasbourg, Johanna ROLLAND, Maire de Nantes, Laurent RUSSIER, Maire de Saint-Denis

 

Réactions

96% des déboutés au droit d'asile restent sur le territoire français. Combien de personnes en situation irrégulière résident en Seine-Saint-Denis ? D'après le rapport parlementaire des deux députés François Cornut-Gentille (LR) et Rodrigue Kokuendo (LREM), remis en mai 2018, les pouvoirs publics n’arrivent pas à les dénombrer. Les personnes en situation irrégulière seraient entre 150.000, 250.000 personnes, voire 400.000 dans notre département. Déposé à l'Assemblée le 31 mai 2018, ce document décrit la dégradation du climat social économique et sécuritaire de la Seine-Saint-Denis avec un taux de pauvreté de 28% et un taux de chômage de 12,7% (plus de 20% à Saint-Denis). La France et notre département ont besoin d'un Ministre de l'Intérieur compétent. Il serait bon de nommer Laurent Nuñez-Belda Ministre de l'Intérieur et de bien vouloir laisser le sympathique Christophe Castaner déguster des whiskys dans les boîtes de nuit parisiennes.

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur