Cultures

Laurent Mareschal veut y voir clair

Depuis novembre, l’artiste, en résidence à Synesthésie, poursuit ses recherches sur la nuit, l’obscurité, le noir… Et a notamment entraîné des enfants de deux centres de loisirs dans sa sombre, mais ludique, quête.
Laurent Mareschal a invité les enfants à par exemple dessiner ou écrire leur nom les yeux fermés
Laurent Mareschal a invité les enfants à par exemple dessiner ou écrire leur nom les yeux fermés


Qu’est-ce qu’on voit quand on ne voit rien ? Que ressent-on dans l’obscurité ? Comment perçoit-on la nuit ? C’est à ces questions, entre autres, que veut répondre Laurent Mareschal lors de la résidence artistique que Synesthésie lui propose actuellement. Clair Obscur, c’est son nom, a démarré en novembre 2014 et doit s’achever par une restitution en mai prochain à Saint-Denis. 


« Laurent Mareschal est un artiste que je connais depuis longtemps. J’aime sa manière de donner à son travail des formes différentes en fonction de l’objet de sa recherche », témoigne Anne-Marie Morice, la directrice de Synesthésie. Et cette recherche sur la nuit lui semble digne d’intérêt ici même. « Cette idée est intéressante dans le contexte de Saint-Denis et de la Seine-Saint-Denis car d’une part la nuit est souvent associée à la peur mais aussi parce que beaucoup de gens travaillent la nuit », ajoute-t-elle.


D’où vient ce projet ? « Un photographe slovène aveugle a dit que la photo est plus une projection mentale qu’un cadrage de la réalité. C’est là mon point de départ », indique Laurent Mareschal. Dès lors, il s’est intéressé à tout ce qui a trait à l’obscurité et à la nuit, que ce soit en terme d’activités, de travail, d’expressions artistiques, « mais aussi auprès de scientifiques comme les astrophysiciens ou d’artisans comme les boulangers », précise-t-il.


« Je leur ai proposé de découvrir d’autres sens que la vue,
qui accapare en moyenne 80 % de notre espace sensoriel »

L’artiste a également mené des ateliers « Les yeux fermés » à Saint-Denis auprès des enfants des centres de loisirs Sembat et Sorano. « Je leur ai proposé de découvrir d’autres sens que la vue, qui accapare en moyenne 80 % de notre espace sensoriel », explique-t-il. Il les a fait toucher des matières les yeux fermés en leur demandant de décrire les sensations éprouvées, dessiner les yeux bandés ou encore écrire leur nom dans la même situation. 


« Ils se sont rendus compte qu’écrire leur nom était bien plus facile que dessiner car cela procède d’un certain automatisme, alors que le dessin dans ces conditions va vers une étonnante forme d’abstraction. J’essaye de les rendre sensibles aux autres sens que la vue, et de leur faire nommer les choses », poursuit-il.


Pour approfondir sa recherche, Laurent Mareschal va à la rencontre de nombreux témoins : des astrophysiciens à l’Observatoire de Haute Provence en janvier et il est actuellement au Maroc où il a rendez-vous avec un gardien du phare de Casablanca… L’obscurité n’a pas de frontière et c’est à ce prix qu’elle se dévoile.


Benoît Lagarrigue

Réactions

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur