En ville

Gare et centre-ville : du mieux grâce à la ZSP

L’adjointe au maire de Saint-Denis Florence Haye et le commissaire Christian Meyer font le bilan d’une année de mise en vigueur du dispositif Zones de sécurité prioritaires.
Une intervention récente dans le quartier de la gare principale de Saint-Denis
Une intervention récente dans le quartier de la gare principale de Saint-Denis


Au total, ce sont 64 Zones de sécurité prioritaires (ZSP) qui ont été créées par le ministère de l’Intérieur. Celle qui comprend la gare et le centre-ville de Saint-Denis (et le secteur Romain-Rolland) a été mise en place en septembre dernier. « Nous avions demandé à bénéficier de ce dispositif, explique Florence Haye, première adjointe au maire de Saint-Denis, en charge de la tranquillité publique. Le partenariat fonctionne bien. La ZSP a permis de réduire significativement les vols avec violence, qui minaient ce quartier. »


Du côté du commissariat, on fait le constat d’une baisse de 30% de ces actes, sur la durée. Les fréquentes opérations CODAF (Comités opérationnels départementaux antifraudes), qui ont permis de contrôler un bon nombre de commerces en matière d’hygiène, de travail clandestin et de nuisances, ont débouché sur des amendes et des fermetures administratives. Des opérations conjointes police nationale-police municipale ont également eu lieu contre le stationnement irrégulier. D’autre part, la réhabilitation urbaine se poursuit avec le Pnrqad (Programme national de requalification des quartiers anciens dégradés).


Sur la question du trafic de stupéfiants – le troisième objectif de la ZSP – le commissaire Christian Meyer dénombre neuf petits réseaux de trafiquants démantelés. « Mais le trafic n’a pas disparu, les réseaux sont protéiformes et se reconstituent. On a quand même connu des succès sur certaines rues, en développant la prévention situationnelle, vers le parking de la rue des Chaumettes, les rues Suger et Dézobry, il y a de vraies améliorations. Après, autour de la gare, du boulevard Sembat, il y a encore pas mal de gens qui consomment des substances diverses, alcool ou drogue, il faudra plus de temps. » Le périmètre de la ZSP ne devrait pas évoluer pour le moment. « Le contour de la zone est modifiable à tout moment, mais pour l’instant il y a eu peu d’effets de report aux alentours », continue le commissaire.


Un bémol, cependant : « Depuis le mois d’avril, on voit une recrudescence des vols sur voie publique et des nuisances nocturnes. C’est dû au fait que les cars de CRS sont moins présents, détaille Florence Haye. Les CRS dissuadent quand ils sont là, mais les problèmes refont surface dès qu’ils partent. » Les manifestations contre le mariage pour tous et les problèmes de sécurité à Sevran notamment, ont détourné les effectifs de CRS de Saint-Denis, provisoirement. « Mais ils sont revenus désormais », assure le commissaire.


L’enjeu est important car les effectifs de la police nationale ne sont pas pléthoriques. « On en a parlé au comité pilotage de la ZSP (jeudi 16 mai), en revendiquant des effectifs dédiés au commissariat de Saint-Denis, qui compte moins de 300 policiers pour une ville qui a pris 20 000 habitants en dix ans », ajoute Florence Haye. Le ministre de l’Intérieur, Manuel Valls, a annoncé des recrutements pour l’année à venir, principalement affectés aux ZSP, ce qui constitue une bonne nouvelle. Mais ces renforts, répartis entre toutes les ZSP, suffiront-ils ? Pour le commissaire, « il faudra déjà compenser les départs en retraite ou en province, mais on peut espérer un renfort substantiel courant 2014, en plusieurs vagues ».

Sébastien Banse


Réactions

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur