En ville

@@ L'ÉDITO @@ Le préfet d’un dossier

Le préfet Christian Lambert lors d'un forum pour l'emploi des jeunes en 2011 au Stade de France
Le préfet Christian Lambert lors d'un forum pour l'emploi des jeunes en 2011 au Stade de France


C’est officiel. C’est même le Journal du même nom qui l’écrit : le préfet Christian Lambert, atteint par la limite d’âge, va quitter ses bureaux de Bobigny le 6 juin. Installé par Sarkozy en personne en 2010, puis bénéficiant d’une loi taillée sur mesure pour qu’il puisse durer jusqu’ la présidentielle de 2012, Lambert, en enfilant les habits du représentant de l’Etat en Seine-Saint-Denis n’a jamais vraiment quitté son uniforme de policier.


Nommé pour rétablir la sécurité, l’ancien gardien de la paix sorti des bancs du certificat d’études a consacré l’essentiel de son temps à cet objectif. Il aura été surtout, presque exclusivement ajoutent ses détracteurs, le préfet de ce seul dossier. L’ex patron du Raid et des CRS n’a pas bouté l’insécurité hors du 9.3 (on s’en serait aperçu…) mais il a impressionné des populations confrontées aux trafics par sa présence et sa disponibilité. Quant aux élus, beaucoup de ceux de gauche reconnaissent que ce symbole de l’ère Sarkozy s’est fait comme un gant à l’arrivée de Hollande…