Cultures

Cinq poètes cultivent leur jardin

Les slameurs dionysiens Loubaki, Sophia, Sabrina Valdée, Salä et Scor-p ont monté Dionysia, le jardin des poètes, spectacle dans lequel ils associent à leur prose chanteuse, musiciens et danseuse.

Ils sont cinq, comme le club cher à nos lectures d’enfants, sauf qu’il n’y a pas de chien. Non, ces cinq-là sont poètes, slameurs et ont décidé de rassembler leurs talents pour proposer un spectacle qu’ils ont joliment intitulé Dionysia, le jardin des poètes. Dionysia car ils sont de Saint-Denis et le revendiquent?; jardin en forme de clin d’œil au cercle des poètes. Mais eux n’ont pas disparu, et ils le prouvent. Ces cinq-là se sont rencontrés lors des ateliers slam de Grand Corps Malade à la Ligne 13. Il y a là Loubaki et sa manière bien à lui de ciseler ses mots et ses vers, Sophia et sa belle fougue qui joue aussi bien sur l’énergie que sur la tendresse et l’humour, Sabrina Valdée et sa fragilité apparente, Salä et sa force sentimentale, Scor-p et sa révolte à fleur de peau…
Mais ces cinq-là ne sont pas seuls. D’ailleurs un slameur n’est jamais seul. Dans leur jardin poussent aussi les fleurs semées par Slamoureuse, ses chansons et sa guitare, Joon et sa flûte, Lucie et son violon, Manu et ses claviers, Marguerite M’Boulé et ses pas de danse en forme de lianes sensuelles, Sally Micaleff et sa mise en scène. Bref, voilà un jardin exubérant, foisonnant, qui ne demande qu’à s’épanouir au contact du public qui devrait, vendredi 21 et jeudi 27 novembre, remplir la salle de la Ligne 13.
Le spectacle bougera dans le temps
Ce Jardin des poètes peut-être considéré comme un aboutissement, mais aussi comme un départ. « Cela fait un an que ce projet mûrit, raconte Loubaki. Au départ, nous sommes partis de cette phrase de Voltaire, dans Candide, “Il faut cultiver notre jardin”. Nous avons ici un jardin artistique et social, un univers commun à partir duquel nous nous sommes construits. C’est cela que nous voulons donner, ce jardin que nous avons cultivé », ajoute-t-il. Ce spectacle, qui mêle différentes formes artistiques (slam, chanson, musique, danse…) se veut évolutif, surtout pas figé dans une forme finie et immobile. « Il bougera dans le temps, en fonction des lieux et des personnes », explique Sophia.
Ces cinq-là se considèrent comme un socle sur lequel pourront s’agréger d’autres artistes, d’autres textes, d’autres musiques. « Nous sommes tous issus des scènes slam qui privilégient la spontanéité, le dynamisme, la fraîcheur. Nous voulons absolument garder cela », poursuit-elle. Ce qui ne les empêche pas de travailler leurs textes, leurs enchaînements, leur symbiose. Car si Dionysiens ils sont et le restent, ils ont également pour objectif d’exporter leur concept hors de Saint-Denis, comme dit Loubaki, et de le faire voyager. En attendant, premiers arrêts à la Ligne 13. Les cinq vous y attendent, dans leur jardin.
Benoît Lagarrigue
Dionysia, le jardin des poètes vendredi 21 et jeudi 27 novembre à 20?h?30 à la Ligne 13. 12, place de la Résistance-et-de-la-Déportation. Tél.?: 01?55?87?27?10. Tarifs?: 8 et 5 €.

Réactions

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur