@ vous

Hopital
/ ... Y'a pas que le covid dans la vie

Nom ou initiales: 
SB

Ma mère s'ennuie dans sa résidence pour personnes âgées autonomes où toutes les activités sont arrêtées depuis le mois de mars.
Sauf les travaux qui durent depuis 3 ans et sont maintenant la seule mais bruyante manifestation autorisée.
Plus de repas en commun (sauf pour les réunions de chantier avec les élus et la direction et les entreprises).
Plus de jeux à 4 ou 5 (on pourrait peut-être mettre un masque et se laver les mains non ?)
Rien : en décembre RIEN !!!! Le calendrier est vide.
En ce début décembre triste comme un hiver gris et humide où la nuit tombe tôt, elle n'a plus envie de manger et se laisse aller jusqu'à ce qu'elle appelle parce qu'elle ne va pas bien.
Impossible de joindre son médecin on finit par faire le 15.
L'après-midi elle est emmenée aux urgences de Delafontaine. Sa famille ne peut l'accompagner (risques sanitaires !). Et repart après quelques heures avec un numéro de téléphone (... qui ne répondra pas) et la promesse qu'on nous donne des nouvelles parce qu'on la garde cette nuit.

21H15 "Allo les ambulanciers sont en bas de chez elle, comment on fait pour rentrer ?"
C'est la relève, on l'a renvoyée chez elle sous la pluie, en chemise de nuit et en chaussons !
On accourt avec la clef !
Aucune information si ce n'est un dossier médical incompréhensible pour le commun des mortels (il a donc fallu faire venir son médecin le lendemain pour avoir le décodeur).
Un seul mot : LAMENTABLE !!!!
Une seule question : comment ferra-t-on pour qu'elle accepte d'aller aux urgences la prochaine fois où se sera nécessaire ?

Hopital