À la une En ville

Au CCN
/ Une semaine aux petits soins des soignants

Massages, sophrologie, relaxation par le chant, stretching postural… Pendant quelques jours, les soignants du Centre cardiologique du Nord ont pu bénéficier sur leur lieu de travail d’ateliers pour soulager leurs organismes et leurs psychismes malmenés en cette crise de Covid.
Emmanuelle Claire a proposé des séances de stretching postural pour deux groupes d'une dizaine de soignants du CCN.
Emmanuelle Claire a proposé des séances de stretching postural pour deux groupes d'une dizaine de soignants du CCN.

Une parenthèse de bien-être dans le maelstrom des soins aux malades du Covid-19 : pendant une semaine, les personnels soignants du Centre cardiologique du Nord (CCN) ont pu bénéficier, sur leur temps de travail, de séances de  sophrologie, de massages, de chant… Laurent Benacerraf, kinésithérapeute au CCN, a eu l’idée de ces ateliers in situ. « Récemment, en rentrant chez moi, j’ai vu un petit reportage sur un praticien qui organisait ce genre d’activités dans son établissement, relate le kiné. Je me suis dit que j’allais faire la même chose : apporter du réconfort aux soignants. Avec une collègue, Christine Berthelot, on a tout d’abord proposé une séance de massage au personnel du CCN et ça a bien marché. Les gens étaient très contents. »

« Les Dionysiens prennent soin de leurs soignants »

« Les soignants du CCN ont en ce moment des emplois du temps énormes. Au lieu de faire 35 heures hebdomadaires, ils sont plus sur 50 heures, témoigne Laurent Benacerraf. Après une journée de 12 heures, quand ils rentrent chez eux, c’est repos, famille... Et il commence à y avoir une lassitude avec des soins répétitifs et des patients très lourds. Avec un ou deux jours de repos, les salariés n’ont pas forcément l’envie et le temps de faire une activité chez eux. C’est pourquoi nous avons proposé des ateliers sur le lieu de travail. » En plus des massages, Laurent Benacerraf a voulu solliciter des professionnels extérieurs à la clinique, spécialistes d’autres disciplines. « Avec un credo : les Dionysiens prennent soin de leurs soignants. On a fait appel aux professionnels de Saint-Denis, par le biais des réseaux sociaux, et on a eu beaucoup de retour. » Christine Berthelot a coordonné l’opération, en faisant le lien avec les intervenants, tous bénévoles, choisis selon les compétences et les disponibilités de chacun. 

« On a aussi proposé des ateliers coiffure »

Les ateliers, d’une demi-heure, ont eu lieu pendant la semaine du 27 avril au 1er mai : sophrologie avec Gaëlle Piton, stretching postural avec Emmanuelle Claire, body rythme (travail respiratoire par le chant et des étirements) avec Marion Gomar et médecine chinoise avec Damien Martineau. « On a aussi proposé des ateliers coiffure, menés par Nadège et Jessica, une ancienne salariée de la clinique qui a fait une reconversion. On les avait prévus sur deux journées. Ça a eu tellement de succès qu’on a proposé un troisième jour. Yoga Moon a aussi fait des visioconférences avec un accès gratuit pour notre personnel », salue le professionnel.

Pour les massages, les collègues kinés du CCN Catherine Amar, Christophe Passot et Pauline Julliard, la stagiaire Séverine Grognet et un kiné extérieur, Jean-François Espannet,  sont venus donner des coups de mains. Une séance a même été donnée pour les personnels de nuit « qui sont dans l’ombre », souligne Laurent Benacerraf. « Psychologiquement et physiquement ça va être très difficile de se relever de cette crise, prévient-il. Les ateliers permettent aussi au personnel du CCN d’avoir des adresses pour plus tard, dans la sophro, le yoga… »

Cœurs Dionysiens au soutien des soignants du CCN

L’association Cœurs Dionysiens vient d’être créée, en plein cœur de la crise sanitaire liée au Covid-19, pour venir en soutien aux soignants du Centre cardiologique du Nord.

Actuellement, une vente artistique solidaire est en cours, jusqu’au 10 mai. Cette vente en ligne regroupe plus de 100 artistes de divers horizons qui ont généreusement fait don de leurs œuvresau profit de Cœurs Dionysiens. « Ils sont peintres, photographes, céramistes, graphistes... amateurs, émergents, reconnus ou même très connus ! », annonce l’association sur le site KissKissBankBank.

Pour suivre l’association : Facebook @ Coeurs Dionysiens CCN

Réactions

Bravo aux soignants du Centre Cardiologique du Nord pour les soins prodigués aux malades infectés par le virus Sars-COV-2. Les patients très lourds risquent de rester plusieurs mois en réanimation. Cela fausse le calcul du second critère de déconfinement. Trop facile pour la Direction Générale de la Santé de colorier la Seine-Saint-Denis en rouge sans tenir compte de la longue durée des soins de réanimation pour les patients très lourds. La Seine-Saint-Denis mérite la couleur verte.