Sports

Déconfinement
/ Une reprise sportive en trois étapes

Le sport est suspendu au protocole de reprise décliné en trois étapes par les autorités. Un retour sur les terrains qui se déroule non sans une certaine cacophonie, où chaque discipline tente de savoir à quel moment elle peut relancer ses activités.
© Yann Mambert
© Yann Mambert

Le mardi 24 novembre, le président de la République Emmanuel Macron a fixé le cap du déconfinement en vigueur depuis le vendredi 30 octobre en France. Trois étapes ont été établies afin d’entrevoir une reprise totale de la « vie normale » le 20 janvier, si la situation sanitaire poursuit son amélioration.

LIRE AUSSI / Couvre-feu : le sport en salle... d'attente

Depuis le samedi 28 novembre, la première étape a assoupli les restrictions pour l’activité physique et sportive en plein air. Désormais, elle est possible dans la limite de 3 heures par jour et est étendue jusqu’à 20 km autour de son domicile, contre le kilomètre et la limite d’une heure précédemment. En plus de la course et de la marche, les sports individuels comme le tennis, le golf ou l’équitation ont reçu l’approbation du Gouvernement tout comme les sports nautiques (voile, canoë-kayak etc.).

Respect du protocole sanitaire

 La deuxième annonce concerne la reprise de l’activité extrascolaire en plein air pour les mineurs. Les enfants peuvent retourner dans leurs clubs et associations sportives. Un soulagement pour certaines disciplines comme le rugby qui a rapidement effectué les démarches pour accueillir de nouveau ses jeunes licenciés.

« Nous avons envoyé un mail à la direction des sports de la Ville pour leur demander la reprise de nos créneaux d’entraînement à partir du lundi 30novembre. Avec bien sûr le protocole sanitaire comportant la distanciation sociale et le port du masque entre autres, un accès limité au club house et une demande d’accès aux vestiaires pour accueillir nos jeunes dans de bonnes conditions, explique Olivier Gleveo, président de la section rugby du Sdus. C’est une très bonne nouvelle de pouvoir reprendre une activité sportive pour nos jeunes et de recréer du lien social. »

LIRE AUSSI / Confinement : comment faire du sport à domicile

D’autres associations dionysiennes comme l’Urban Jeunesse Academy qui officie dans le quartier Joliot-Curie ont suivi le même chemin de reprise. Dès la fin de la journée d’école du 30novembre, les éducateurs spécialisés dans le football ont retrouvé les enfants accueillis par la structure. Pour les activités extrascolaires en intérieur, les mineurs devront patienter jusqu’au mardi 15 décembre, jour du déconfinement national et de l’instauration d’un couvre-feu de 21 h à 7h du matin (à l’exception des 24 et 31 décembre). Une reprise placée à seulement trois jours des vacances de Noël débutant le vendredi 18 décembre au soir. La situation étant complexe, l’Étoile sportive dionysienne a d’ores et déjà tranché. « Nous pourrions, éventuellement, être autorisés à reprendre nos activités le mercredi 16 décembre… pour les arrêter le dimanche 20 pour les vacances de Noël. Nous avons décidé que reprendre pour une séance n’est pas envisageable, communique le club de sports aquatiques sur sa page Facebook. Nous espérons reprendre les séances à compter du mercredi 6 janvier 2021 pour les mineurs et le 20 janvier pour les adultes. »

C’est d’ailleurs au 20 janvier que les salles de sport et équipements de loisirs sportifs auront autorisation d’accueillir de nouveau le public. Cette date est également à retenir pour la reprise en club des adultes, notamment les pratiquants amateurs de sports collectifs et de contact. Les championnats et compétitions doivent reprendre quelques jours plus tard après remise en forme et mise à jour des différents calendriers de reprise établis par les fédérations sportives. Bien entendu, tout cela est soumis à condition. Dans un premier temps, le 15 décembre, le nombre de contaminations par jour devra baisser à 5000 et le nombre de personnes en réanimation devra se situer entre 2500 et 3000 afin de lever le confinement. Puis, le 20 janvier, pour une reprise globale des activités, gageons que l’épidémie ne reparte pas à la hausse…

Christopher Dyvrande

Réactions

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur