@ vous

PROBLEME DE CIRCULATION
/ UNE ENTREPRISE PRIVATISE LA VOIE PUBLIQUE

Nom ou initiales: 
JB

Chaque matin, l'entreprise DUBRAC a pris l'habitude de privatiser la voie publique devant son entreprise. Entre 6 h 45 et 7 h 15, il est extrêmement dangereux de passer en voiture au carrefour des rues "chemin de crèvecoeur et maréchal Lyautey" à la limite de La Courneuve et du quartier des Francs Moisins de Saint-Denis. En effet, chaque matin, les chauffeurs de camions de cette entreprise de BTP ont pris l'habitude de sortir leurs engins de chez DUBRAC et de stationner en double ou triple file sur ce carrefour très passager au mépris de la sécurité des usagers et en toute impunité. Il serait temps que la police municipale ou nationale intervienne pour faire respecter à cet endroit le code de la route. Doit-on attendre un grave accident pour intervenir ? La responsabilité de cette entreprise est engagée.

PROBLEME DE CIRCULATION

Réactions

Bonjour,

A savoir que la police municipale commence à 8h00 donc faudra faire appel a la police Nationale et comme il ont jamais de voiture de disponible.

D'autres garent leurs scooters de livraisons de fastfood sur les pistes cyclables...
C'est Saint-Denis, c'est l'incurie du plus haut jusqu'au plus bas.
Mars 2020, une petite fenêtre s'ouvre, saisissons là. Sinon c'est reparti pour un tours!

C'est le copain de la municipalité, je n'ai jamais vu d'autres entreprises dans cette ville faire des travaux c'est DUBRAC partout. Petite question pourquoi ? La ville doit certainement favoriser cette entreprise dès qu'il y a un appel d'offres (d'ailleurs y en a-t'il ?)

Dubrac qui gagne tous les appels d'offres de la mairie depuis des années, ils se sentent intouchable, affranchis...ils ont tous les droits. Vivement le mois de mars qu'on puisse faire un nettoyage de toutes les sangsues qui nous vampirisent depuis trop longtemps.

Les élus de Saint-Denis sont sans doute de fidèles lecteurs du JSD.
Ils se retrouvent peut-être par conséquent inconsciemment influencés par les encarts publicitaires que s'offre Dubrac ; et dont les réclames d'une entreprise de travaux publics ne s'adressent probablement pas aux lecteurs occupant un appartement...

Réagissez à l'article

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur