À la une Cultures

Festival
/ Un Relais international

Samedi 17 novembre, Audrey Chenu (photo) sera la scène de la Ligne 13 avec l'artiste Ash.
Samedi 17 novembre, Audrey Chenu (photo) sera la scène de la Ligne 13 avec l'artiste Ash.

Le Relais Festival, acte III. Du jeudi 15 au dimanche 18 novembre, la troisième édition de cette manifestation culturelle se déroulera dans six lieux différents de la ville, du cinéma l’Écran et la librairie Folies d’encre jusqu’au Théâtre Gérard-Philipe (TGP) en passant par la salle de concert de la Ligne 13, la galerie Adada et le Centre socioculturel de Gabriel-Péri. Entièrement gratuit, l’événement mêle littérature, cinéma, musique, art dramatique et création artistique, sous l’impulsion de son jeune fondateur Lotfi Aoulad. Pour cette nouvelle édition, placé sous le thème de l’espoir, le festival devient international puisqu’en plus de Saint-Denis, il aura lieu en même temps à Tanger au Maroc.

Première édition du Relais Festival en 2016

«Les deux villes se font écho. Elles sont cosmopolites et riches culturellement, confie Lotfi, qui a grandi à Saint-Denis et dont les parents sont marocains. Avec une équipe soudée de Dionysiens, grâce à nos réseaux, on a réussi à connecter deux villes et deux mondes.» Des femmes du quartier Franc-Moisin vont se rendre de l’autre côté de la Méditerranée pour présenter le film documentaire CinéWoolf, suite à des ateliers autour de l’œuvre de l’écrivaine Virginia Woolf, réalisés en 2017 au TGP.

Film, expo, livre, slam... et boxe

À Saint-Denis, le Relais s’ouvrira le jeudi 15 novembre, à 19h, à l’Écran, avec une projectionrencontre autour de trois courts-métrages de jeunes réalisateurs. Film remarqué sur les violences policières, Malgré eux de Djigui Diarra sera à l’affiche, aux côtés d’Adieu Athènes d’Adèle Shaykhulova et La Hchouma d’Achraf Ajraoui. Vendredi 16, à 18h30, l’écrivain Gauz (notre photo) viendra présenter son roman Camarade Papa (2018) qui raconte l’histoire d’un homme quittant la France pour tenter l’aventure coloniale en 1880. Il s’est fait connaître avec sa première œuvre, Debout-Payé (2014), où, s’inspirant de sa propre expérience, il narrait la vie de vigiles.

Deuxième édition sur le thème de la révolte

Samedi, à 14h30, le Musée temporaire de l’enfant sera inauguré à l’Adada. L’artiste dionysien Makingson et Lotfi ont travaillé pendant près d’un an avec des gamins de 2 à 11 ans. Ce travail sera présenté durant le week-end. Le même jour, à 18h, la performance Boxe et littérature sur le ring! sera jouée à la Ligne 13. Les slameurs Ash – par ailleurs parrain de cette édition 2018 – et Audrey Chenu se répondront en mode battle. Institutrice dans la vie, cette dernière donne aussi des cours de boxe à des femmes au chapiteau Raj’ganawak, près de la gare de Saint-Denis. Le Relais se clôturera dimanche 18 au TGP avec une représentation, à 16h30, inspirée d’une œuvre de l’auteur Simon-Pierre Hamelin, suivi d’un pot à 18h30.

Aziz Oguz

Le Relais Festival, du jeudi 15 au dimanche 18novembre. Gratuit. Le programme et les lieux sur www.lerelaisfestival.com 

Réactions

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur