Cultures

L’Écran
/ Un peu de festival de Cannes

Le dispositif la Quinzaine en Actions qui permet aux jeunes des quartiers prioritaires d'assister au festival de Cannes s'étend désormais à Saint-Denis.
La Quinzaine en Actions destiné d’abord aux quartiers prioritaires de Cannes s’étend désormais à plusieurs villes en France, dont Saint-Denis.
La Quinzaine en Actions destiné d’abord aux quartiers prioritaires de Cannes s’étend désormais à plusieurs villes en France, dont Saint-Denis.

Derrière les barrières, ils aperçoivent le ballet incessant auquel se livrent voitures de luxe, les starlettes en robe de créateur sous les flashes éblouissants et les cliquetis frénétiques. Lors des rares fois où ils abordent l’un des plus grands festivals au monde, les jeunes des quartiers de Cannes se heurtent au glamour de la Croisette.

Mais depuis dix ans, la Quinzaine des Réalisateurs a mis en œuvre la Quinzaine en Actions qui permet à des jeunes de prendre part à l’événement en assurant l’accueil des festivaliers, d’assister à des projections au cinéma ou de participer à des ateliers d’écriture de scénarii et de réalisation de courts-métrages.

Car pour beaucoup de ces jeunes, longtemps persona non-grata sur le célèbre boulevard, le festival de Cannes rime avec tracas : le réseau des transports en commun est paralysé, les restaurants complets… « Une jeune fille nous racontait qu’elle voulait sortir au restaurant avec ses parents pendant le festival. Ils s’étaient retrouvés au kebab et, même là, ils ont dû passer après les personnes badgées, témoigne Louise Ylla-Somers, coordinatrice de la Quinzaine en Actions. Un garçon nous a dit aussi qu’il faisait le ménage dans les hôtels avec ses parents à l’âge de 14 ans. » Forcément, le festival paraît moins enchanteur. 
 

Projections à L'Ecran  

Le dispositif la Quinzaine en Actions destiné d’abord aux quartiers prioritaires de Cannes s’étend désormais à plusieurs villes en France, dont Saint-Denis. La Quinzaine organisera trois projections au cinéma l’Écran. La première, le 7 novembre à 14h, proposera En Liberté ! de Pierre Salvadori, en présence de Julien Poupard, chef opérateur du film.

Le 23 janvier, la seconde séance projettera des reportages réalisés par des Dionysiens au festival de Cannes ainsi que Joueurs, en présence de sa réalisatrice Marie Monge. Le troisième rendez-vous le 13 mars, présentera Amin, de Philippe Faucon, intervenant régulier au sein du dispositif. « Ces séances s’adressent aux jeunes déscolarisés ou en recherche d’emploi, aux femmes en difficulté et isolées. Nous travaillons aussi avec les Maisons de quartiers et les associations de migrants », confie Louise Ylla-Somers, qui rappelle que la Quinzaine des Réalisateurs est la seule projection au festival de Cannes à posséder une billetterie ouverte au public. « Nous croyons au pouvoir du cinéma. Il peut contribuer à l’épanouissement personnel et au développement de l’esprit critique. Nous y croyons dur comme fer. »

Selon le succès de l’opération menée conjointement avec l’Écran, la Quinzaine pourrait adapter la formule et s’ancrer un peu plus sur le territoire dionysien.

MLo

Réactions

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur