En ville

Covid- 19
/ Un centre de vaccination ouvre à l’Auberge municipale

L'Auberge municipale a accueilli en novembre dernier des patients de l'hôpital Delafontaine. © Yann Mambert
L'Auberge municipale a accueilli en novembre dernier des patients de l'hôpital Delafontaine. © Yann Mambert

À partir de ce lundi 18 janvier, l’auberge municipale (2, avenue du colonel Fabien) va accueillir un centre de vaccination contre l’épidémie de Covid- 19. Les personnes qui souhaitent se faire vacciner doivent prendre rendez-vous avec un professionnel de santé. Alors que la campagne de vaccination qui a débuté mercredi 6 janvier à l'hôpital Delafontaine ciblait les professionnels de santé et personnels hospitaliers âgés de plus de 50 ans ainsi que des personnes âgées fragiles (résidents Ehpad, patients en unité de gériatrie de l'hôpital Delafontaine), désormais le public ciblé est un peu plus large. La vaccination est désormais ouvertes aux personnes âgées de 75 ans et plus qui vivent chez elles ainsi qu'aux personnes vulnérables à haut risque. (CF, liste ci-dessous). 

La vaccination qui n'est pas obligatoire dure quinze minutes. Elle est gratuite. Pour prendre rendez-vous avec un professionnel de santé, vous pouvez vous rendre sur doctolib.fr ou téléphonez au 01 49 33 66 77 (du lundi au vendredi de 9h à 17h). Si vous avez contracté le Covid, il y a moins de trois mois, vous ne pouvez pas vous faire vacciner. 

Au total, ce sont 17 centres de vaccination qui ont ouvert leurs portes ce lundi en Seine-Saint-Denis. 

Les personnes prioritaires pour se faire vacciner sont : 

- les personnes âgées de 75 ans et plus
- les professionnels de santé de 50 ans ou plus ou avec comorbidités
- les aides à domicile de 50 ans ou plus ou avec comorbidités
- les pompiers de 50 ans ou plus ou avec comorbidités
- les patients atteints de cancer et de maladies hématologiques malignes en cours de traitement par chimiothérapie
- les patieints de maladies rénales chroniques sévères, dont patients dialysés
- les patients transplantés d’organes solides
- les patients transplantés par allogreffe de cellules souches hématopoïétiques
- les patients atteints de polypathologies chroniques, selon le critère suivant : au moins deux insuffisances d’organes
- les patients atteints de maladies rares et particulièrement à risque en cas d’infection (liste établie avec les FSMR)
- les patients atteints de trisomie 21
- les patteints de maladies rénales chroniques sévères, dont patients dialysés
- les patients transplantés d’organes solides
- les patients transplantés par allogreffe de cellules souches hématopoïétiques
- les patients atteints de polypathologies chroniques, selon le critère suivant : au moins deux insuffisances d’organes
- les patients atteints de maladies rares et particulièrement à risque en cas d’infection (liste établie avec les FSMR)
- les patients atteints de trisomie 21

 

 

 

Réactions

Que deviennent les fonds de flacon inutilisés en fin de journée ? Sont-ils jetés à la poubelle ? Un flacon de vaccin reste utilisable pendant six heures. Pour éviter le gaspillage, des volontaires pour la vaccination peuvent-elles/ils se présenter vers 16h au 2 avenue du colonel fabien et attendre une éventuelle injection rendue possible par les fonds de flacon inutilisés ?
Grâce à une erreur informatique dans un document pdf on apprend ce 30 janvier 2021 que l'UNION EUROPÉENNE a payé 870 millions d'euros au laboratoire pharmaceutique ASTRAZENECA pour obtenir 300 millions de doses du vaccin ADZ1222. ASTRAZENECA attendra le 31 mars 2021 pour ne livrer à l'UNION EUROPÉENNE que 174 millions des doses commandées. ASTRAZENECA sert en dernier son plus gros client. Quelle entreprise sérieuse pourrait traiter ainsi son meilleur client ? Qu'est-ce qu'attend la COMMISSION EUROPÉENNE pour taper du poing sur la table et exiger d'ASTRAZENECA une livraison plus rapide des flacons de vaccins commandés ?
Ce commentaire est un correctif du message précédent. Au 31 mars 2021 l'Union Européenne ne recevra que 30 millions de doses du vaccin ADZ1222. Trente millions de doses pour 27 pays membres représente une quantité ridicule. "le contrat signé en août 2020 ne comporte aucune obligation de dates de livraison" prétend le laboratoire ASTRAZENECA. Il est temps que la commissaire européenne à la santé STELLA KYRIAKIDOU réagisse et exige des livraisons plus rapides d'ASTRAZENECA. ASTRAZENECA

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur