En bref

Fête
/ Tout le monde aime la galette des quartiers

La plage horaire large a sans doute évité que les habitants ne se marchent sur les pieds. Presque uniquement par le bouche à oreille, 500 personnes ont afflué salle de la Légion d’Honneur dès 17 heures au cours de la soirée, vendredi 25 janvier, pour la première édition de la galette des quartiers. Côté organisation, 10 associations (1) avaient répondu à l’appel des Enfants de Saint-Denis, association remarquée notamment pour son « noël des enfants » organisé depuis 2 ans.

Le but était donc de passer un moment convivial entre les mets des différents pays ou régions représentés par les associations, le concert de l’atelier musique du lycée Paul-Eluard et la fameuse galette des Rois géante réalisée par la boulangerie Petit Pain et Compagnie. Mostafa, dit « Mouss »,  le président des Enfants de Saint-Denis s’est même vu décerner un diplôme honorifique pour son « excellente idée » par les locataires Pierre-Sémard où il a résidé. « On vit dans une ville où il y a une grande mixité. Donc pour moi c’est très important de prouver qu’on est capable de faire des choses à Saint-Denis tous ensemble », justifiait l’heureux organisateur. Au vu du succès de l’évènement, il est probable qu’il connaisse une deuxième édition l’année prochaine.

Adrien Verrechia

(1) AB Futsal, les Bretons de Saint-Denis, l’association Djemaa Saharidj, l’association Coeur et Main Tendue, la Croix-Rouge, les locataires de Pierre-Sémard, Plaine Femme pour le Mali, Femmes Poto , Mi-temps, et la nouvelle association des Italiens de Saint-Denis Dovidi.

Réactions

Cette association pas très indépendante du pouvoir municipal puisque ce Présidente ne s'en cache pas de rouler pour la Municipalité. Elle a lancé la campagne municipale de 2020 de RUSSIER car il était distribué à cette occasion un bulletin de comité de soutien

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur