@ vous

Emploi
/ Si Amazon s'était implanté à Tremblay-en-France, le chômage aurait baissé en Seine-Saint-Denis

Nom ou initiales: 
lecteur-jsd

Dans notre département de Seine-Saint-Denis 120 300 citoyennes et citoyens recherchent un emploi (demandeurs de catégorie A). Et 172 600 personnes sont demandeurs d'emploi de catégories A B et C (sans activité et activités réduites). Le taux de chômage est-il si faible, pour que le maire de Tremblay-en-France puisse refuser l'implantation d'Amazon, sans conséquences sociales pour la Seine-Saint-Denis ? Ce taux s'élève à 11,6% de la population active et pour les jeunes à 28%. Amazon paie peu d'impôts sur les bénéfices en France, mais la taxe sur les services numériques votée lundi soir 8 avril 2019 par l'Assemblée Nationale, devrait soumettre les géants du web à l'impôt. Les emplois proposés par Amazon correspondent à ce que beaucoup de demandeurs séquano-dionysiens recherchent. Le refus du maire de Tremblay-en-France d'autoriser Amazon à s'implanter sur cette vaste commune constitue une catastrophe pour l'emploi dans notre département (et pour l'emploi dans les neuf villes de Plaine Commune).

Emploi

Réactions

Bonjour.
@Lecteur Jsd.
J'ai du mal à croire ce que je lis. "Les emplois proposés par Amazon correspondent à ce que beaucoup de demandeurs séquano-dionysiens recherchent".
Sur quels critères pouvez vous dire cela?
Amazon n'est pas une simple plate forme logistique, elle traîne derrière elle tout un tas de prestataire uberisés payés au lance pierre.

Le refus du maire est une décision courageuse. Si Amazon choisit de s'implanter à Tremblay, c'est qu'elle a estimé qu'elle en avait besoin. Personne à besoin d'Amazon socialement. Cela crée de mauvais emplois peu ou pas qualifiés et surtout sans perspective.

Si c'est pour embaucher des personnes et les payer avec des cacahuètes toute une flotte de prestataire pour se faire livrer en 4h... Amazon non merci.

Je préfère des commerces de proximité, des vrais commerçants,

Lecteur jsd, vous êtes digne de P. BRAOUEZEC, pret à tous pour se vendre au plus offrant.

il a bien fait de refuser. Pour un emploi chez Amazon, plusieurs emplois de détruit ailleurs. Les centres ville se vident au fur et à mesure ce qui correspond à un changement de consommation mais qui ne profite qu'à une boite qui ne paie pas d’impôts et ne respecte pas le code du travail.

AMAZON LOGISTICS organise effectivement une sous-traitance en cascade pour la livraison des commandes client sans plans de prévention des risques des sociétés sous-traitantes, et la société de Jeff Bezos impose le rythme infernal de deux cent livraisons par jour aux salariés des entreprises prestataires. Pour réaliser ce score de deux cent livraisons par jour, les travailleurs du dernier kilomètre travaillent dix à douze heures par jour. En imposant cette cadence infernale de livraison, AMAZON LOGISTICS met en danger la vie des livreurs. AMAZON LOGISTICS retire, leur badge d'entrée à son dépôt, aux livreurs ne parvenant pas à réaliser ces deux livraisons par jour, ce qui provoque le licenciement de ceux-ci par leur employeur. Les différentes sociétés de livraison sous traitantes d'AMAZON LOGISTICS n'ont aucune autonomie et n'agissaient que comme des pourvoyeuses de main d’œuvre. On peut espérer qu'un jour AMAZON LOGISTICS soit condamné par un tribunal de prud'hommes pour avoir conçu un système ayant comme objectif le prêt illicite de main d’œuvre et le délit de marchandage. On peut espérer que les travailleurs du dernier kilomètre notent leurs horaires réels, accumulent les preuves d'heures supplémentaires non payées, saisissent l'inspection du travail, et que la la Direccte d’Île-de-France inflige une amende aux employeurs et une amende à AMAZON LOGISTICS. On peut espérer que la situation des travailleurs du dernier kilomètre s'améliore. Dés lors l'implantation d'AMAZON à Tremblay-en-France serait bénéfique pour l'emploi en Seine-Saint-Denis et permettrait à des milliers de citoyennes(ens) d'obtenir un emploi stable.

Réagissez à l'article

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur