En ville

Seul le groupe PS vote pour le budget 2009

À l’issue d’une séance de cinq heures, mercredi 12 mars, le budget 2009 du département de la Seine-Saint-Denis a été adopté par les seules voix des 17 élus du groupe PS. Les 13 conseillers du groupe PC ont choisi l’abstention. Et les 10 de droite ont voté contre.
Auparavant, de longues discussions se sont déroulées entre les deux groupes de gauche. « Ce budget n’a pas été préparé collectivement, alors que nous faisons partie de la majorité », pointe la conseillère de Saint-Denis Florence Haye (PC). Elle se félicite cependant que plusieurs sujets aient été revus, comme « l’appel d’offre en matière d’intervention culturelle dans les collèges, qui s’est heureusement transformé en appel à projets ». Notant « que le compte n’y est pas », la conseillère souligne que ce budget peine à prendre en compte les solidarités sociales, car « on ne peut pas faire comme si la crise actuelle (avec + 30 % de demandes de RMI dans certaines villes ces derniers temps) n’allait pas avoir plus de conséquences sur les gens ».

« Une vraie crainte » pour l’avenir

Bally Bagayoko, du même groupe, et également dionysien, regrette lui aussi « la méthode de préparation et le manque d’information des conseillers, avec des désaccords levés au finish ». Il regrette aussi « un volet social pas suffisant » et exprime « une vraie crainte » pour l’avenir.

Un budget pas facile à réaliser

Mathieu Hanotin (PS) parle « d’un budget pas facile à réaliser, qui prend en compte les situations dramatiques de beaucoup de familles. Nous mettons aussi l’accent sur l’éducation et le développement économique », ajoute l’élu des quartiers sud, qui estime que ce budget s’inscrit « dans ceux des années précédentes ».
Au final, avec 1 579 millions d’euros, le budget de fonctionnement est en hausse de 2,9 % ; celui d’investissements avec 332,4 millions baisse de 0,4 %. 5 millions seront attribués aux villes les plus pauvres pour la rénovation de leurs collèges. Lesquels bénéficieront globalement de 13 millions pour des travaux d’urgence (dans 70 établissements sur 120).

Le maintien du remboursement à 50 % de la carte Imagin’R

Parmi les mesures, citons le maintien du remboursement à 50 % de la carte de transport des jeunes Imagin’R (10 000 demandes de plus cette année). Une augmentation des impôts de 7 % a été décidée, donnant « de nouveaux outils pour l’emploi, et de nouveaux filets sociaux » explique le président Claude Bartolone (PS), qui évoque aussi une modernisation accélérée des collèges et des transports. Quant à l’UMP, elle préfère parler d’une « fuite en avant ».
G.R.

Réactions

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur