Sports

Football
/ Sdus : une déception à oublier

Après s’être vu refuser deux montées en National 3 par les instances, le Sdus repart dans le championnat de Régional 1. Pas simple d’aller de l’avant pour le club qui ne digère pas ces décisions.
Samedi 5 septembre, avant sa rencontre contre Le Mée, l’équipe du Sdus football pose au (presque) complet sur la pelouse de Delaune dans sa nouvelle livrée rouge et noire. © Christopher Dyvrande
Samedi 5 septembre, avant sa rencontre contre Le Mée, l’équipe du Sdus football pose au (presque) complet sur la pelouse de Delaune dans sa nouvelle livrée rouge et noire. © Christopher Dyvrande

« La reprise est difficile, nous nous sentons toujours autant lésés. » Ces mots sont ceux de Lacina Karamoko, le coach de l’équipe fanion du Sdus foot. L’homme fort entame sa huitième saison à la tête du club. Mais celle-ci est plus difficile à enclencher que les autres. En cause, la fin de saison 2019 - 2020 prématurée pour raison sanitaire.

En mars, Saint-Denis, alors en tête de sa poule de Régional 1, croit en la montée. Cependant, les règles établies par les instances pour départager les équipes dans leurs championnats respectifs ont mis le Sdus en position délicate. Meaux puis Brétigny ont devancé les Dionysiens qui n’ont pas obtenu cette montée attendue en National 3.

La Fédération française de football (FFF) en juin, puis le Comité national olympique et sportif français (CNOSF) en juillet ont fini de tuer les espoirs du Sdus. Le club a été débouté dans ses recours. « Nous avons travaillé toute la saison et nous ne sommes pas récompensés. Au final, nous nous faisons avoir par des personnes qui n’y connaissent rien en sport et qui nous mettent des bâtons dans les roues », déclare un Lacina Karamoko désabusé. Du côté de ses joueurs, l’entraîneur sent aussi que les jambes sont lourdes depuis la reprise : « Ils n’ont pas baissé les bras, mais il y a moins d’intensité. Seul le temps fera son œuvre. »

« À nous de faire le travail ! »

Avec cette nouvelle saison dans l’élite régionale, Lacina Karamoko réfute toute ambition de montée : « Nous sommes dans le même état d’esprit que la saison précédente : prendre les matches les uns après les autres. » Le coach a perdu six titulaires durant l’intersaison, qu’il a remplacés par des joueurs arrivés de Régional 2 et de Régional 3. Le club s’est également appuyé sur ses jeunes qui vont intégrer l’équipe première.

« Notre objectif est de retrouver le caractère qui a fait notre force. Il faut que nous ayons ce mental », explique l’entraîneur, avant d’ajouter : « À nous de faire le travail pour que nous ne laissions plus le choix aux instances. » En d’autres termes, que la différence soit faite sur le terrain et non dans les bureaux parisiens de la FFF. Le Sdus veut rester le maître de son destin.

En attendant, la saison reste soumise à un protocole sanitaire strict. Joueurs et staff doivent porter le masque dans les vestiaires et se désinfecter les mains avant de rentrer sur la pelouse. Au bord du terrain, seul l’entraîneur principal peut retirer son masque, tandis que sur le banc, remplaçants et adjoints sont priés de le porter. Voici un marathon de 28 matches qui attend les Dionysiens pour une seule finalité : ne plus rien regretter.

Christopher Dyvrande
 

Une première encourageante

Opposé au Mée, lors de la première journée du championnat de Régional 1 (R1) au stade Delaune samedi 5 septembre, le Sdus s’est imposé par la plus petite marge (1-0). Dans un match globalement maîtrisé, les Dionysiens doivent leur salut à leur attaquant Moussa Koita, qui d’une tête imparable n’a laissé aucune chance au gardien méen (39’). Prochain rendez-vous en Régional 1, samedi 26 septembre à 17 h sur la pelouse de Noisy-le-Sec.

Réactions

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur