@ vous

Les trois indicateurs de déconfinement
/ Sans définir sa méthodologie le gouvernement LREM mettra la Seine-Saint-Denis en couleur rouge

Nom ou initiales: 
camille

Les indicateurs de déconfinement permettant de mesurer la vitesse de circulation du virus SARS-CoV-2 dans un département se répartissent en trois groupes. Le premier indicateur comprend le nombre de cas nouveaux dans la population du département dans une période de sept jours. Il ne doit pas être élevé sauf que les despotes LREM ne précisent pas ce qu'ils entendent par élevés. Le deuxième indicateur encore plus fumeux que le premier mesure «le système local de tests et de détection des chaînes de contamination». Pour respecter ce critère notre département de Seine-Saint-Denis doit tester 25 personnes ayant croisées les nouveaux cas d'infection. Par exemple lundi 4 mai 2020 en Seine-Saint-Denis si on trouve 50 nouveaux cas d'infection à SARS-CoV-2 alors notre département doit être capable de réaliser 1250 tests pour échapper à la couleur rouge. Sauf que les laboratoires d'analyse devront avoir les kits de dépistage en nombre suffisant et que les enzymes nécessaires sont fabriqués aux États Unis et en Chine lesquels se gardent précieusement leurs réactifs. Le troisième indicateur provient des capacités hospitalières régionales en réanimation. Si «la situation est tendue» alors les autorités colorient le département en rouge. Un critère encore plus nébuleux que les deux premiers. En dessous de combien de lits disponibles en réanimation dans une même région, le gouvernement LREM considère-t-il que la situation est tendue ? En mai 2020, sans définir sa méthode de calcul des trois indicateurs et dans l'opacité totale, un quarteron de despotes LA RÉPUBLIQUE EN MARCHE mettra la Seine-Saint-Denis en couleur rouge et aggravera les difficultés économiques de notre département.

Les trois indicateurs de déconfinement

Réactions

Un peu de retenue tout de même : ce ne sont pas les collèges et les parcs fermés qui aggraveront les difficultés de la Seine Saint-Denis, en tout cas beaucoup moins que la politique de ghettoïsation menée depuis 50 ans dans ce département par les communistes qui se bien entendus avec le UDR/RPR/UMP/LR pour se partager l'Ile-de-France. A chacun sa clientèle électorale : au PCF le Val de Marne et la Seine Saint-Denis, à l'UDR/RPR/UMP/LR les Hauts-de-Seine et les Yvelines !!!

J'ai arrêté à "sauf que les despotes LREM" ......tout ce qui est excessif étant insignifiant.

@horta, autour de l'ouverture d'un collège se trouvent des emplois indirects (entreprises de maintenance des bâtiments, entreprises de jardinage; prestataires en restauration, etc.). Idem avec l'ouverture d'un parc paysager et le nombre d'entreprises y intervenant chaque semaine. Jeudi 7 mai 2020 les détails du déconfinement seront annoncés par le Premier Ministre. Dans notre département beaucoup d'emplois dépendent des possibilités de déplacement c'est à dire de la liberté d'aller et de venir. Plus les mesures annoncées jeudi 7 mai seront strictes, moins l'économie de la Seine-Saint-Denis se développera. Le critère de la tension hospitalière sur les capacités de réanimation ne mesure pas l'effort réalisé par la population pour résister à l'épidémie de COV2. Cet indicateur ne fait que constater l'insuffisance de l'offre de soins dans notre département. Il faut contester le classement en rouge de la Seine-Saint-Denis. Il serait bon que le Conseil Départemental saisisse le tribunal administratif de Montreuil pour contester le choix de la tension hospitalière en réanimation comme critère de classement des départements.
@Anonyme, L'état d'urgence sanitaire a été créé le 23 mars 2020. Depuis cette date plus de quarante ordonnances pleines d'ambiguïtés rédactionnelles ont été adoptées par le gouvernement. Le pouvoir législatif et le pouvoir exécutif sont concentrés entre quelques membres de LREM. Cela démontre la dérive totalitaire de LA RÉPUBLIQUE EN MARCHE.
D'autre part jeudi 30 avril 2020, en créant le site Infox Coronavirus, le gouvernement désigne cinq médias diffusant la vérité Le Monde, Libération, l'AFP, France Info et 20 Minutes (lesquels n'avaient pas demandé une telle distinction). Cela signifie que les autres médias publieraient des infox. La dérive totalitaire de LA REPUBLIQUE EN MARCHE est confirmée.

@camille Si je vous comprends bien, il faudrait mener le même combat que Trump et Bolsonaro ... c'est à dire sauver l'économie au détriment des vies humaines. Il va sans dire que ce ne serait pas mon choix !

C'est vraiment de la politicaillerie à 2 balle ce que vous faite.....La récup, tout conflictualiser pour exister.....
Et cette accusation de totalitarisme venant de la part d'une probable admiratrice des Castro et autres Chavez ca ne manque pas de piquant.......

Le combat legitime contre le covid 19 ne doit pas légitimer tout ce qui vient de LREM
car l'occasion faisant le larron LLER (Les Libertés En Recul) va se substituer rapidement à LREM

Réagissez à l'article

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur