En ville

Municipales 2020
/ Sali prépare le terrain

Vendredi 22 novembre, devant une soixantaine de personnes réunies à la salle de la Légion d’Honneur, Georges Sali, fondateur du parti socialiste de gauche (PSG) a détaillé sa démarche « pour une liste d’innovation citoyenne », en vue des élections de mars prochain.
Georges Sali, fondateur du parti socialiste de gauche s'est présenté comme Présenté comme « facilitateur » du débat public de vendredi 22 novembre, salle de la légion d'honneur. © Yslande Bossé
Georges Sali, fondateur du parti socialiste de gauche s'est présenté comme Présenté comme « facilitateur » du débat public de vendredi 22 novembre, salle de la légion d'honneur. © Yslande Bossé

« Comment bien gérer notre ville ? ». L’interrogation a été le fil conducteur de la réunion citoyenne organisée vendredi 22 novembre par le fondateur du Parti socialiste de gauche (PSG), Georges Sali. Présenté comme « facilitateur » d’un débat public auquel ont été conviés Jean-Paul Huchon, ancien président PS de la région Ile-de-France (de 1998 à 2015) et Cornelia Findesein, cadre dirigeante dans une collectivité, Georges Sali a rappelé les grandes lignes de sa démarche « citoyenne et innovante » dont le projet politique a pour axe : l’implication des citoyens dionysiens.

LIRE AUSSI / Georges Sali : « Nous verrons si les citoyens sont au rendez-vous »

« C’est un rassemblement que nous essayons de faire au cœur de Saint-Denis. On veut faire dans la simplicité et non dans la surenchère, les citoyens doivent être en situation de décider avec les élus », a assuré l’animateur de la soirée qui souhaite créer « une dynamique de débat public ». Après un rapide bilan des réponses à un questionnaire envoyé à « 960 Dionysiens » pour préparer ce rendez-vous, la parole a été donnée à la soixantaine de présents (dont l’ancien maire adjoint Fodil Hamoudi). Certains ont dressé un tableau noir de l’actuelle majorité.

« La Ville doit être honnête, transparente. Or le clientélisme existe à Saint-Denis », a ainsi critiqué un habitant. « Je regrette qu’il n’y ait pas eu une responsabilité plus grande de la mairie concernant les réfugiés », a exprimé un autre. Une agente de la Ville depuis plus de 10 ans a mis en exergue la question de la titularisation des agents. « Il y en a qui souffrent car ils attendent depuis des années d’être titularisés. Moi, on m’a dit que je n’étais pas rentable en raison de mon âge ». « Ce ne sont pas des communistes qui gèrent la mairie, ce sont des businessmen », a jugé encore ce sexagénaire.

LIRE AUSSI : Municipales : investiture gelée pour le PS
 

« Il faut aimer les gens » 

Durant l’échange, Georges Sali l’a assuré : « On se retrouvera fin janvier avec un certain nombre de propositions pour élaborer une liste que nous ferons ensemble ». S’il ne s’est pas officiellement affiché comme tête de liste, l’ancien maire-adjoint a fait savoir qu’elle serait composée de personnes « compétentes », « issues de la réalité de notre ville ».

Comment construire une campagne électorale avec une liste citoyenne ? La tâche loin d’être facile implique « une vraie consultation des habitants, il faut aimer les gens », a expliqué Jean-Paul Huchon, ancien maire PS de Conflans-Sainte-Honorine (1994 à 2001). « A Saint-Denis, il y a un terrain jouable pour ceux qui veulent se coltiner la réalité », a-t-il continué. Parmi les partisans de cette liste citoyenne qui en est toujours à sa phase préparatoire : Mamoudou Diarra, membre du conseil d’administration de Plaine Commune Habitat (représentant des locataires) et président de la section basket du Sdus.

Pour le Dionysien, la démarche citoyenne de Georges Sali « parle aux usagers car on n’a pas de chef qui ordonne une direction. Le côté humain prime sur le côté financier ». Ambitionne-t-il d’avoir son nom sur cette liste qui devrait être dévoilée en janvier prochain ? Celui qui a habité 30 ans aux Franc-Moisin se veut clair : « Je n’ai pas envie d’être élu ou de dépendre financièrement de cette mairie. Être avec Georges Sali ne va pas m’empêcher de continuer à faire mes actions au quotidien ».

Yslande Bossé

Réactions

« La Ville doit être honnête, transparente. Or le clientélisme existe à Saint-Denis » « Ce ne sont pas des communistes qui gèrent la mairie, ce sont des businessmen », a jugé encore ce sexagénaire. Quand je le dis, les partisans de la municipalité me traitent de facho. Qu'en est il de votre partenaire de mandature??? Il vous a aider à vous maintenir... Je l'ai toujours dit. Derrière l'étiquette PCF, il y a des requins qui n'ont de cesse d'enfoncer les plus faibles. Les couteaux sont de sorti.... Je vais compter avec délectation les coups bas et autres bassesses.
Juste pour préciser. Georges Sali a appelé à votre pour Didier Paillard en 2014. Au cas ou certains l'auraient oublié.
Le changement avec Sali. Lol, mdr, ptdr.
Sali a appelé à voter PCF en 2014. Bagayoko était elu avec le pcf en 2001, 2008 et 2004. Hanotin a appelé à voter PCF en 2017 Kola Abéla a été élu avec le PCF en 2014. Elmahouti a été élu avec le PCF en 2014. Ca s'appelle l'union de la gauche.
Bonjour. Sur une page bien connu sur Facebook et sur la page du candidat L. Russier, on voit des critiques sur les candidats A. Aidara et M. Hanotin. Mais pas de critiques sur les candidatures B. Bagayko et celle à venir d'une tête de liste du PSG de G Sali. Comment se fait il qu'il y est une sélection dans la critique? Pourtant les candidature de B. Bagayoko et de G. Sali viennent de VOTRE majorité municipale. Et pas de critiques non plus contre celles de H. Guermat.
Houari Guermat a appelé à voter Paillard en 2014, entre les 2 tours..privant la droite de représentant au conseil municipale, ça ne l'a pas trop dérangé..cet entre-soi se fait au détriment des Dyonisiens, leur petit calcul malsain sont à vomir.
Abdel, ce que vous dites est faux Houari Guermat n'a jamais appelé à voter Didier Paillard au 2ème tour. Il n'a donné aucune consigne de vote. Ne dites pas n'importe quoi et à l'avenir avant de colporter de fausses rumeurs renseignez vous
@lucie Il a appelé à voter Paillard, pour faire barrage à Hanotin..en espérant virer les communistes en 2020. Car il pensait qu'il serait plus simple de virer les communiste en 2020 que Hanotin. Vous pouvez tordre la vérité dans tous les sens, si ça peut vous aider à dormir le soir.
@abdel, vous dites n'importe quoi. Nous n'avons pas eu d'élus car nous n'avons pas dépassé les 10%. Je n'ai jamais appelé à voter communiste. Lucie a raison, je n'ai appelé à voter pour personne, ni hanotin, ni paillard. C'était à l'époque la meilleure stratégie et solution pour battre paillard. Je ne comprends pas l'intérêt de colporter des conneries qui sont vérifiables. Si votre but est de me salir ou discréditer ma candidature, essayez la prochaine fois de le faire intelligemment
@houari Mon but n'est pas de vous salir, ni vous, ni un autre..mais il y en a marre des traitres, qui nous vendent et vendent le bien être de 110000 personnes, pour leur petit privilège, leur petits intérêts.. En ne donnant pas vos voix à Hanotin, vous nous avez vendu à cette clique pour 6ans. Vous et Sali ne servez qu'à donner une soit-disant opposition de pacotille, qui s'effritera au 2nd tour pour qques postes.
Vous dites que j'ai appelé à voter paillard, que la droite n'a pas d'élus car j'ai appelé à voter paillard, que je suis un traître. Il y a que des mensonges car la réalité est la. Si vous n'appelez pas cela salir une personne, comment appelez vous cela ? Argumentez et ca sera plus compréhensible. Après que vous fassiez campagne pour hanotin ne doit pas vous empêcher de respecter les opposants. Bonne soirée

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur