@ vous

Gestion de la ville
/ Saint-Denis, une ville mal gérée selon l'iFRAP

Nom ou initiales: 
EH

Bonjour à tous,

Je publie ici une étude de l'iFRAP qui compare la gestion de la ville à des villes de taille comparables . Deux points sautent aux yeux :

1. Des investissements par habitants bien en dessous de la moyenne MALGRE une dette par habitant au dessus de la moyenne (il ne s'agit pas de dette sur habitants imposables mais bien sur tout les habitants. avec une pression fiscale qui a augmenté de 185€ par habitant. Si on fait un ajustement en ne prenant en compte que la part imposable de la population - 30% environ - on peut considérer une augmentation de la pression fiscale de 500€.

2. Des dépenses de fonctionnement en hausse et qui représentent 60% du total des dépenses de la ville contre 40% en moyenne. Inutile de préciser que ces dépenses comprennent les salaires versés

Gestion de la ville

Réactions

@EH pour être parfaitement transparent il convient de préciser que l'Ifrap est un "Think thank" d'inspiration libérale, dont le crédit scientifique, à commencer par celui de sa figure médiatique Agnès Verdier-Molinié a été questionné à de nombreuses reprises ces dernières années. Un article de Marianne sur le sujet: https://www.marianne.net/economie/l-ifrap-d-agnes-verdier-molinie-faux-i.... Ces chiffre seraient donc à vérifier. Prenons simplement le premier. 181 millions € de dépenses de fonctionnement divisées par 112 000 habitants ça donne 1614,44€ par habitants et non 2070€ comme indiqué. Comparer la gestion de la ville de Saint-Denis à dautres villes de sa strate serait intéressant, encore faut-il le faire sans arrières pensées et sérieusement. Cordialement Yann Lalande.

@yann.lalande, merci pour votre retour. Notez qu'Etienne Girard, auteur de l'article que vous mentionnez est un anti-macroniste notoire.

J'entends par ailleurs vos arguments concernant ce think-tank, et clairement je ne connaissais pas son positionnement très libéral, je vous remercie pour cette précision. Vous avez par ailleurs raison sur le fait que l'identité de l'auteur a autant si ce n'est plus d'importance que l'essence même du message. Mais je pense que pour Saint-Denis certaines évidences ne dissonent pas quelque soit l'endroit d'où elles proviennent. En l’occurrence ici, le sous-investissement de la ville par rapport à ses pairs à mettre en lien avec une augmentation de la pression fiscale. Et en période municipale, comme vous le savez, ces questions sont centrales. Les dyonisiens sont les moins bien lotis de la première couronne parisienne.

Saint-Denis est l'une des villes les plus criminogènes de France, l'une des plus sales avec la prolifération de bactéries moyenâgeuses dans nos écoles, celle avec le plus fort taux de vols avec agression physique, en-dessous de la moyenne nationale en termes de :

1. Taux d'emploi
2. Niveau de diplômes et in fine de revenus
3. Réduction de la criminalité
(source : Insee)

4. Et surtout, en termes d'infrastructures, non adaptées au volume de passage de cette ville aux carrefours de la Seine-Saint-Denis et de Paris avec son grand marché et ses transports. Ce flux continu de voyageurs rajoute de l'impunité à l'impunité. On vend ici et là des cigarettes et de la drogue dans une ville que l'on occupe la journée et qu'on déserte la nuit. Laissant le soin aux services de propreté de nettoyer chaque matin et chaque jour de marché des incivilités que l'on reproduira aussi impunément (et sur ce point j'aimerais rendre leurs lettres de noblesses à ces agents que je vois chaque matin ramasser la crasse et que certains candidats -Aidara et Hanotin pour ne pas les nommer - montrent du doigt).

Monsieur Lalande, ce dont nous souffrons à Saint-Denis, c'est du mal de vivre. Alors nous pouvons manipuler les chiffres comme bon nous semble, accuser un tel d'être libéral et un autre d'être marxiste, le résultat est là. A Saint-Denis, les citoyens sont broyés par leur quotidien. Vous traversez comme nous tous, Monsieur Lalande, les rues de cette ville et vous en constatez le délabrement. Je me suis déjà rendu au moins une fois dans toutes les villes de ce classement exceptée Saint-Denis de la Réunion, et le constat est sans appel. La gestion de la ville est exécrable.

A titre d'information, je ne suis encarté à aucun parti et n'ai pas de sensibilité politique définie. Je n'appartiens à aucune liste municipale et poste des billets à titre informatif. Toutefois, et vous l'avez compris, ces articles ont pour unique objectif de faire prendre conscience aux dyonisiens que le temps de l'alternance est venu, ET VITE. L. Russier n'a jamais été élu, alors en plus de son bilan, sa légitimité est toute relative.

Bonjour.
effectivement, c'est un think tank libéral mais j'ai bien écouté le discours de Georges Sali... Et il fait parti de la majorité municipale depuis 6 ans (dont S.Privé est au finance) et je pense qu'il a les bons chiffres. On ne peut pas dire que la ville soit un modèle de gestion (le rapport de la cour des comptes le confirme).

Mais Laurent Russier aime beaucoup se féliciter de SA gestion (qui est forcément meilleur que celle des autres.

Il faut voir d'autres taux comme ceux:
- le taux d’abstention lors des élections.
- le taux de rotation des gens sur la ville.
- le nombre de crime et délit...

Globalement, la ville est géré par des sagouins qui font semblant de gérer la ville.

Et il ose se dire être un maire bâtisseur. Oui du béton mais il a une vision étroite et il se regarde beaucoup de nombril.

Dans son meeting, il disait être entouré de gens compétents. On a pas la même notion de compétence visiblement.

Mr Lalande, il ne sert à rien de faire des explications inutiles, il suffit de voir l'état de la ville. Il est compréhensible de voir une telle réaction de votre part puisque vous êtes financé par la ville donc tributaire mais n'oubliez pas votre métier de journaliste d'informer impartialement les dyonisiens jusqu'au service des dyonisiens et non à celui du maire et de son équipe. N'oubliez pas que vius êtes financé par notre argent et on comprends le pourquoi de votre réaction car votre convention ou partenariat doit sûrement bientôt être â renégocier.....à bon entendeur

@karim, justement je ne fais que mon métier de journalisme en apportant aux lecteurs de ce post d'internaute des précision sur la source du document fourni. Jusqu'à preuve du contraire l'Ifrap est moins connu que l'Insee. Je pense être au service de l'information des Dionysiens plus qu'à celui du maire en faisant ça, mais libre à vous de discréditer le travail de la rédaction qui n'est certes peut-être pas toujours parfait mais qui est fait avec honêteté même si vous en doutez. Quant à l'avenir du journal je vous renvoie vers l'article suivant: https://lejsd.com/content/«-faut-il-changer-le-modèle-du-jsd-» qui apporte la preuve de notre entière transparence sur le sujet. Cordialement Yann Lalande.

Réagissez à l'article

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur