À la une Sports

Water-polo
/ Saint-Denis rentre dans le Cercle

Fraîchement montée en National 2, l’équipe fanion du Sdus évoluera cette saison au 3e échelon français sous la bannière du Cercle 93. Une entente départementale formée avec les clubs de Noisy-le-Sec et de Livry-Gargan qui affiche de grandes ambitions.
Cette saison, le Sdus évoluera en National 2 sous la bannière du Cercle 93, avec pour ambition le haut du tableau. © Yann Mambert
Cette saison, le Sdus évoluera en National 2 sous la bannière du Cercle 93, avec pour ambition le haut du tableau. © Yann Mambert

Pour le water-polo dionysien, une nouvelle ère commence. Après avoir obtenu la montée en National 2 la saison dernière, le Sdus étend son terrain et rentre dans le Cercle 93. Cette entité, portée par le Département de Seine-Saint-Denis, réunit sous une seule bannière les clubs de Saint-Denis, de Livry-Gargan et de Noisy-le-Sec.

« C’est un projet qui nous amène vers l’excellence », explique Hervé Borie, président du Sdus, dirigeant et ancien joueur de l’équipe de water-polo locale. Le Cercle 93 existe depuis quatre saisons. L’entente s’était présentée dès juin 2018, lors de l’événement des « 24h du water-polo pour 2024 » organisé au centre aquatique La Baleine. À cette époque, l’objectif était de promouvoir la pratique de la discipline en vue des Jeux Olympiques et Paralympiques Paris 2024 dont l’essentiel du tournoi – sauf la finale – doit se dérouler à Saint-Denis. Deux ans plus tard, l’équipe prend vie.

Une forte identité dionysienne

Si le Cercle 93 regroupe sur le papier trois clubs, l’effectif reste composé majoritairement de joueurs dionysiens. « L’équipe change de nom, mais les poloïstes qui la composent sont en grande partie ceux qui ont évolué, la saison dernière, au Sdus en National 3 », précise Hervé Borie, qui ajoute: « Chez nous, il n’y a pas d’enjeux d’argent. Bien qu’il y ait eu la montée, les joueurs restent amateurs et ne bénéficient pas de prime. » Par ailleurs, entraînements et matches à domicile se déroulent toujours au centre aquatique La Baleine. Les fidèles pourront donc suivre leurs favoris comme à l’accoutumée.

Afin de renforcer l’effectif, des joueurs de Livry-Gargan évoluant une division au-dessus, en National 1, pourront venir de temps en temps épauler. « Cela permet de garder une certaine compétitivité », estime le président du Sdus, qui n’exclue pas que des poloïstes dionysiens puissent gravir les échelons et garnir les rangs à moyen terme de Livry ou Noisy en N1 et en Pro A. L’ambition affichée est claire. Le Cercle 93 veut finir dans le haut de tableau et pourquoi pas espérer les play-offs (lire encadré ci-dessous).

« Nous avons déjà par le passé été tout proches d’une montée en National 1 avec le Sdus. Mais à cause de problèmes à la fois financiers et de maturité de l’effectif, nous n’y avons pas accédé », se remémore Hervé Borie. Pour atteindre les objectifs fixés, le club a donné les clés à Jonathan Moriamé. L’ancien gardien de l’équipe de France de water-polo – 11e des Jeux de Rio 2016 – et joueur de Pro A au Cercle des nageurs noiséens, a été nommé nouvel entraîneur du Cercle 93.

Ambitions féminines

Au-delà de l’équipe première, l’entente s’axe également sur sa section féminine. Le club travaille sur l’avenir pour se doter dans les prochaines années d’une équipe seniors compétitive pouvant prétendre au haut niveau. Cette saison, des équipes U11, U13 et U15 composées de jeunes filles venant exclusivement de Seine-Saint-Denis ont été constituées. De surcroît, un effectif U17 féminin est également créé. Il intègre des joueuses séquano-dionysiennes mais aussi des membres du pôle Insep France qui viennent glaner de l’expérience. 

Premier match pour les garçons en National 2 samedi 24 octobre à Saint-Maur. Pour cette occasion et à la demande de la Fédération française de natation, les poloïstes devront présenter un test PCR négatif effectué entre 48 h et 72 h avant la rencontre pour pouvoir jouer. Ce sera le seul test obligatoire de la saison. Protocole sanitaire oblige, le masque est exigé pour tous (vestiaires et bord de bassin). Les joueurs retrouveront La Baleine pour la première à domicile de la saison samedi 14 novembre à 20 h contre l’AS Corbeil-Essonnes.

Christopher Dyvrande

LIRE AUSSI : Le water-polo garde bien la tête hors de l'eau

National 2 mode d’emploi

Le Cercle 93 évolue en National 2, le troisième niveau du water-polo français. Le championnat est divisé en deux poules. L’équipe séquano-dionysienne est dans la poule A composée de sept équipes ; la poule B en comporte six. En conséquence, un club est exempt par journée et ne joue pas. C’est le Cercle 93 qui, dès la première journée, devra regarder ses adversaires s’affronter. Une phase régulière en douze matches aller-retour est d’abord organisée. Les quatre premiers de chaque poule se qualifient pour les play-offs et s’affrontent dans une phase à élimination directe (quart de finale, demi-finale et finale). 

Le vainqueur est sacré champion de France de National 2. C’est d’ailleurs le seul qui est promu en National 1. En revanche, les équipes classées 5e et 6e à l’issue de la phase régulière s’opposent lors de deux tours pour déterminer l’équipe qui affronte le 7e de la poule A. Le perdant de cet ultime match est alors relégué en National 3.

ChD.