Sports

Football
/ AS Saint-Denis : le loisir pour moteur

© DR
© DR

Si les amoureux du ballon rond local ont leurs habitudes avec le Sdus, le Racing ou encore le Cosmos, d’autres structures existent dans l’ombre. C’est le cas du jeune AS Saint-Denis, dont la fondation remonte à 2018. Le club doit son existence à Mohsine M’barki, un Dionysien de 27 ans ayant évolué dans différentes structures sportives de la commune et passé proche d’une carrière professionnelle en Belgique.

« Au départ, nous avons fait cela pour nous-mêmes. Nous souhaitions nous retrouver pour jouer au football, alors on organisait des matches amicaux pour passer le temps », explique celui qui s’est entouré de ses amis Alassane Diarra et Ahmed Bennaï pour mener son projet à bien. En deux ans, le club a pris de l’ampleur et le bouche-à-oreille a fonctionné pour rameuter des joueurs. N’étant pas affilié à la Fédération française de football (FFF), l’AS Saint-Denis est un membre actif de la Football loisir amateur (FLA), une organisation qui permet à des équipes de disputer un championnat régional réparti en trois divisions.

Pour cette saison 2020-2021, le club dionysien entraîné par Samir Djouadi, épaulé par son adjoint Bile Kouame et par le préparateur physique Salim Louahem, est engagé dans la 2e division et joue ses rencontres le dimanche après-midi.

LIRE AUSSI : AB, Racing et Sdus fixés sur leur sort en coupe

Les principales lacunes du club – financé majoritairement par les économies personnelles de ses acteurs – « restent les subventions, précise Mohsine M’barki. Nous finançons tout le matériel, des chasubles aux ballons, avec notre argent personnel. On a donc été obligé de créer un fonds d’investissement, dans lequel chaque membre effectue un don mensuel, afin de participer à l’activité. » Du côté des infrastructures, le club a reçu l’autorisation cette saison d’utiliser le complexe sportif de Franc-Moisin. À l’avenir, l’AS Saint-Denis envisage d’adhérer à la FFF pour y disputer la Coupe de France, entre autres.

Cohésion sportive et sociale

Le club compte désormais 30 licenciés. Certains gardent l’espoir d’une carrière professionnelle comme Ismaël Njikam. À 21 ans, ce défenseur central camerounais a évolué durant plusieurs mois au sein de l’AS Saint-Denis. Désormais à Toulouse, il est supervisé par plusieurs formations de Ligue 1 et du Championnat d’Espagne. D’autres ont un parcours plus atypique. C’est le cas d’Abou Wagne, un footballeur sourd-muet, récemment intégré. Il a été recruté à l’occasion d’une rencontre amicale face à la formation handisport du CSM Stains, ses performances ayant su convaincre les dirigeants. Outre le football, s’ajoutent également les maraudes alimentaires pour venir en aide aux plus démunis. Un projet sportif et solidaire qui tente de se construire un bel avenir.

Adel Bentaha

Réactions

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur