À la une En ville

Municipales 2020
/ Russier, coup de jeune annoncé

Doucement mais sûrement le programme et l’équipe de la liste Vivons Saint-Denis en Grand autour du maire Laurent Russier (PCF) prennent forme comme a pu le constater une salle de la Légion d’honneur bien remplie vendredi 7 février.
Laurent Russier (PCF) s’est entouré de nouveaux visages pour son meeting du 7 février. © Yann Mambert
Laurent Russier (PCF) s’est entouré de nouveaux visages pour son meeting du 7 février. © Yann Mambert

Il est acquis depuis un certain temps que la gauche partira divisée au premier tour des municipales à Saint-Denis. Il n’en reste pas moins que ce vendredi 7 février, salle de la Légion d’honneur, le maire Laurent Russier (PCF) a réussi à en faire monter une partie sur scène à ses côtés.

À Europe-écologie-les-Verts qui avait officialisé son soutien à la liste Vivons Saint-Denis en grand dès le mois de décembre, se sont donc ajoutés Place Publique (mouvement lancé par Raphaël Glucksmann à l’occasion des Européennes), la Gauche républicaine et socialiste de l’ex-ministre Marie-Noëlle Lienemann (présente salle de la Légion) et les Radicaux de gauche. Si le poids électoral de ces nouveaux soutiens apparaît très modeste, celui de la jeunesse pourrait lui s’avérer décisif en vue du prochain scrutin. Et Vivons Saint-Denis en grand a clairement affiché sa volonté de donner un coup de jeune à l’actuelle majorité.

LIRE AUSSI : Portrait de Laurent Russier, 46 ans 

Mehdi Hmoudane, Bakary Soukouna, Mylène Cala, Sophie Rigard, sont autant de jeunes et nouveaux visages qu’on retrouvera sans doute sur la liste, en cours de finalisation. Sur le fond, Laurent Russier et ses probables futurs colistiers ont profité du moment pour dévoiler leurs 24 premiers engagements. L’ouverture de cinq parcs urbains supplémentaires (soit 10 hectares d’espaces verts), d’une maison des langues et des mots pour promouvoir la diversité culturelle, la création d’un bouclier santé autour d’une mutuelle de ville et de visites à domicile de professionnels de santé, la garantie d’un soutien scolaire de qualité et gratuit pour les collégiens, et 300 nouvelles places en crèche sont déjà au programme.

Russier défend son action 

Mais Laurent Russier a aussi profité du moment pour défendre son action : « Nos adversaires véhiculent une image misérabiliste de Saint-Denis et la caricaturent comme étant un ghetto de pauvres. » Or, pour le maire, c’est un motif de fierté que « la reconquête de l’attractivité de la ville se soit faite sans chasser les habitants ».

La tête de liste Vivons Saint-Denis en grand semble d’ailleurs vouloir faire du logement un thème clé de sa campagne : « On manque de logement en Île-de-France et il faut éviter l’étalement urbain, donc nous construirons du logement diversifié et nous nous battrons pour la maîtrise des prix avec la création d’un office foncier solidaire, l’encadrement des loyers et l’extension du permis de louer à l’ensemble de la ville. »

LIRE AUSSI / Municipales 2020 : Russier passe à l'offensive

Yann Lalande

Réactions

"Salle bien remplie " ... par les agents territoriaux quémandė ... voire imploré ... voire supplié pour la circonstance !
Une salle très remplie, nous étions entre 450 et 50, pourquoi ne pas le préciser ? @Mourad Oui oui et on a même rajouté des gens en hologramme, nul ton commentaire
Toujours des commentaires négatifs, je le trouve bien plus combatif que les autres Russier, avec des jeunes, des écolos, une liste bien plus renouvelée que celle de Paillard en 2014. Je crois en lui
Vu l’état de la ville on ne peut plus croire au PCF ! Tous ces hypocrites qui courent derrière lui ! Tous ces opportunistes de m..... Mais oui c’est la faute de l’état ... Aux urnes !!!! Changeons cette ville en changeant de maire .
@Kadiatou Traoré. Êtes-vous parmi les privilégiés pour connaître cette liste ? ... la seule réponse qui m'est faite c'est ... " pour bientôt" ... "dans un futur proche" !
Je cite "La reconquête de l'attractivité de la ville se soit faite sans chasser les Dyonisiens" C'est une blague, la majorité des Dyonisiens de naissance ont fuit la ville, tous mes amis et connaissances sont partis...chassé par la crasse, l'insécurité, la pollution...Les Nouveaux arrivants sur St-Denis reste en moyenne 18 mois et fuis dès qu'ils le peuvent, dès qu'ils se rendent compte, souvent à leur dépends, qu'ils vivent dans la ville la plus criminogène de France.
Le modérateur du JSD ne devrait pas laisser passer le genre de propos que tiens "Mourad" (qui donc se cache derrière ce pseudo). Yann Lalande était dans les travées il peut en témoigner la salle était diverse. Ceci dit quand on voit que les candidats du PS ou d'En Marche appuient tout le financement de leur programme sur la suppression des droits des agents de la ville on peut imaginer que des agents aient envie de savoir ce que pense leur Maire et le rejoignent ce d'autant plus qu'ils sont les témoins privilégiés de ce qui bouge dans la ville.
Je cite : « Nos adversaires véhiculent une image misérabiliste de Saint-Denis et la caricaturent comme étant un ghetto de pauvres. » Il décrit exactement ce qu’est devenu Saint Denis. Il utilise le terme populaire mais le vrai terme est pauvre. Il faut arrêter les éléments de Langage et les tournures de phrase, Bon c’est la liste jeune du premier tour... on va rigoler au deuxième ! Que les vieux de la vieille... !! Et les jeunes seront déçus. Rdv en mars pour voir la portée de son message.
Chère Association JSD Pourquoi cet énième article de propagande concernant cette majorité sortante n'est-il pas dans votre Compte MEDIUM ???? Bien qu'Association subventionnée, n'êtes-vous pas soumis vous-aussi, à certains devoirs. Pas moins de 4 articles en page d'accueil qui y mentionnent ces sortants. ça devient lourdingue et un peu tapageur ! Ne pourriez-vous pas mettre tous ces articles concernant cette campagne 2020 ailleurs. L'heure n'est plus au bilan. C'est terminé maintenant. Y compris les "Au revoir", les "Si tu reviens j'annule tout", les "à tout à l'heure" et les "on va négocier". Merci pour votre diligence. La loi du 14 avril 2011 interdit, en outre,de porter à la connaissance du public un élément nouveau de polémique électorale juste avant l’organisation du scrutin sans donner la possibilité aux adversaires électoraux d’y répondre avant la fin de la campagne.
Cette interdiction est très large et concerne également les actions de promotion des actions réalisées ou toutes communications sur la gestion locale qui pourraient avoir un impact électoral. Pour les candidats sortants, cela concerne aussi l’utilisation des moyens matériels de la commune pour la campagne électorale (voiture de fonction, téléphone, etc.) ainsi que le recours au personnel municipal. https://www.vie-publique.fr/eclairage/269985-municipales-2020-quelle-communication-en-periode-pre-electorale
@Julien, je vous confirme que de mon point de vue la salle de Legion d'honneur n'était pas remplie d'agents territoriaux contrairement aux affirmations de @Mourad. Je ne sais pas sur quoi vous appuyez vos dires @Mourad? Cordialement Yann Lalande
@Maguy le Journal de Saint-Denis est un média d'information local, pas un support de communication municipal. Nous ne sommes donc pas soumis au régime évoqué dans le lien que vous joignez à votre commentaire. En revanche en tant que média local nous relatons la campagne en cours de manière pluraliste en cherchant à respecter un certain équilibre. Je vous invite à regarder le traitement médiatique de la campagne des municipales dans les villes avoisinantes. Vous reconnaîtrez peut-être alors que les Dionysiens, grâce au travail de la rédaction du JSD, ont la possibilité de se tenir informés de l'intégralité de l'offre politique locale. Je vous pose une question simple dans quelle autre ville un média remplit-il cette mission? Comme disait Talleyrand: "Quand je me regarde je me désole. Quand je me compare je console." Cordialement Yann Lalande
@yann.lalande. sur quoi je m'appuie ? En premier lieu mes yeux et mes oreilles. Ensuite sur les publipostages des visuels sur les réseaux sociaux. Cordialement Mourad
Coup de jeune avec Florence Haye ou pavilla ? J'ai du mal avec cela
@Julien Lorsque 66% du budget de la ville passe dans les salaires et avantages des employés de cette ville, dû pour la plupart à l'absentéisme et clientélisme, on peut se demander, Que reste t'il pour faire fonctionner la ville? tout cette argent pris à une population pauvre, qui en a besoin. Faire votre beurre sur la pauvreté n'a rien de glorifiant, vous devriez avoir honte de vos méthode. Au moins les capitalistes s'attaquent à la classe moyenne, tandis que vous, vous prenez à ceux qui n'ont rien pour vous enrichir. Je respecte plus un capitaliste spéculateur qui annonce la couleur qu'à un un soit disant gauchiste, qui fait son business sur les plus pauvres et les plus fragiles comme votre S.Peu, Bagayoko, Braouzec...
Tant que la liste n'est pas publique, c'est du blabla tout ça.
Bonjour @Julien. 60% des agents de la ville n’y habite pas... c’est dire qu’ils sont attachés à la ville. Ils sont surtout attachés à une absence de résultats et surtout de rendre compte à la population qu’ils sont censés servir. Quand on a eu l’affaire du CTM et des maisons de jeunesse où on a trouvé de la drogue (sujet complètement évacué par la majorité), on comprends pourquoi certains ne veulent pas que ça change... Franchement, en ouvrant les yeux, vous voyez des améliorations en 6 ans ?? A part des immeubles et des immeubles. Il y a rien. Saint Denis est une ville de pauvres mais qui est riche!! C’est toute la folie de cette ville
Une espèce de nostalgies, çà navigue à vue, aucune stratégie nouvelle.
Pour les internautes qui regrettent les commentaires négatifs qui manquent de hauteur intellectuelle … voilà les propos d’un intellectuel Etienne Pénissat ( soutien de Bagayoko) dans Médiapart sur Russier : « ll (Russier) n’incarne pas non plus la dimension cosmopolite et métissée d’une ville qui a connu de nouvelles vagues migratoires ces 50 dernières années. ». C’est de loin le commentaire le plus dégueulasse … et pour le moins ambigu que j’ai pu lire sur Russier … ce qui n’empêchera pas Pénissat d’être sur la liste Russier au second tour. Le reste du commentaire sur Russier vaut la peine également d’être lu tant la bassesse est omniprésente. https://blogs.mediapart.fr/etienne-penissat/blog/130220/petite-histoire-des-maires-de-saint-denis-et-de-quelques-lecons-en-tirer
Etienne Penissat vient de retirer son article dans Mediapart ! Même pas les cojones d'assumer ... la lâcheté... après la bassesse.
Un très bon candidat qui sera être à la hauteur des événements, j'y crois ! Super meeting, il aura mon vote
@Mourad. La réciproque est vrai. Depuis toujours, LFI et PCF ne peuvent plus se voir. Entre un LFI qui va se vautrer car trop extrémistes et trop communautaristes, et le PCF nostalgique et surtout vieillissants, ils n'ont pas du tous les mêmes objectifs de ville. Bally ne sera pas maire car il a un passif et surtout pas les compétences (Comme Laurent Russier d'ailleurs, période d'essai de 3 ans). Et je vais être dur avec lui, le PCF se vengera ne le laisseras pas être maire. Comme baroud d'honneur....
@Mourad: pour info les fonctionnaires territoriaux ont un cerveau, et un libre arbitre. Ils ont des valeurs aussi et un devoir de réserve, qui est aussi un droit. En fait les fonctionnaires territoriaux sont des etres humains, ils peuvent soutenir qui ils veulent et assister aux meetings qui les chantent . Si certains d’entre eux - Nul ne pourrait dire combien- soutiennent le maire sortant ce n’est certainement pas parce qu’ils en auraient été implorés mais peut être parce que certains autres candidats dénigrent constamment les fonctionnaires. Vous savez quoi ? Si l’équipe sortante est remplacée, nous on sera toujours là ....
PCF dehors !!!
https://blogs.mediapart.fr/etienne-penissat/blog/160220/petite-histoire-des-maires-de-saint-denis Un article sympa d'Etienne Penissat (membre de la majorité municipale) sur les différents maires de la ville. Sur Laurent Russier, c'est savoureux. L'entre deux tours s'annonce corsé.
Bonjour La liste est sorti hier soir sur les réseaux sociaux... Bon, ca respire pas le renouvellement promis. Ce sont les mêmes nuls. Et encore avec des compétences en moins comme S. PRIVE et S. RABALLAH.... Faire semblant que ça change parce qu'ils ont ramené deux trois tetes à des positions inéligibles. Laurent Russier restera nul. Il n' a pas le courage de changer fondamentalement. On voit qu'il a eu du mal à finir la liste....Bref, il finira derrière Bally Bagayoko et fera gagner Mathieu Hanotin.

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur