En ville

Bénévolat
/ Réserve dionysienne, plateforme de solidarité

La Ville a lancé jeudi 19 novembre la réserve dionysienne, une plateforme en ligne consacrée à l’entraide locale pour agir face à la Covid-19. Elle met en relation associations et bénévoles.
© Capture écran / Plateforme réserve dionysienne
© Capture écran / Plateforme réserve dionysienne

Elle faisait partie des nouvelles promesses de campagne du candidat Mathieu Hanotin (PS). Présentée en juin comme moyen de mobiliser un vivier de volontaires en situation de crise, la réserve citoyenne dionysienne a été lancée jeudi 19 novembre. L’ambition de cette plateforme est de « faciliter et d’appuyer la mise en relation entre une association qui a besoin de bénévoles et des habitants qui veulent s’investir sur un temps court ou un temps long », expose Oriane Filhol, maire adjointe aux solidarités. Pour la mise en place de ce dispositif d’entraide locale, la Ville a fait appel à l’expertise du site tousbenevoles.org.

LIRE AUSSI / Aide alimentaire : la solidarité dionysienne s'active 

« Cette plateforme offre plus d’accompagnement aux associations pour le remplissage des fiches missions », détaille Martin Rault, directeur du quartier de la Plaine, qui a travaillé à la coordination du projet en lien avec les élus et des associations. La municipalité a entre autres fait appel à lui pour réaliser un état des lieux des différentes plateformes existantes qui font le lien entre associations et bénévoles. « La Seine-Saint-Denis qui a aussi sa réserve citoyenne travaille avec tousbenevoles.org qui est une grosse association, donc on a trouvé pertinent d’être en cohérence avec le département », continue-t-il.

Mardi 3 novembre, une réunion de lancement a été organisée en présence d’élues – Oriane Filhol, Katy Bontinck, 1re adjointe au maire, et Sonia Rabhi, élue à la vie associative – et d’une quarantaine d’associations « pilotes », en particulier celles qui s’étaient engagées dans la distribution de colis alimentaires dans les quartiers au début de la crise sanitaire. « La Ville a eu l’ambition de tester cette idée de plateforme solidaire auprès d’associations investies pendant le premier confinement », détaille Martin Rault.

Pérenniser

Environ 90 associations ont fait une offre de missions de bénévolat depuis le lancement de l’initiative. Les offres sont catégorisées par type ­: aide à l’insertion, animation culturelle, secourisme, accompagnement scolaire, visites à domicile… D’autres critères peuvent être précisés comme la durée de la mission. La Ville travaille à communiquer et sensibiliser davantage les associations sur l’existence de la réserve dionysienne afin de mieux connaître leurs besoins, notamment concernant le renouvellement de leur flotte de bénévoles. Lors du plus fort de la crise, plusieurs d’entre elles avaient tiré la sonnette d’alarme au sujet du manque cruel de bénévoles sur le terrain.

« Pendant le premier confinement, les associations qui avaient des bénévoles un peu vieillissants se sont retrouvées en difficulté parce que les bénévoles étaient eux-mêmes des personnes fragiles. Alors que les petites associations de quartier qui ont eu beaucoup de jeunes volontaires ont pu se mobiliser beaucoup plus facilement », développe Oriane Filhol. La commune ambitionne de pérenniser la réserve citoyenne au-delà de la crise sanitaire en envisageant la création d’un site d’entraide citoyenne et locale propre à Saint-Denis.

Yslande Bossé
 

Pour en savoir plus sur la réserve citoyenne et pour s’engager : ville-saint-denis.fr/r%C3%A9serve-dionysienne

LIRE AUSSI / Des acteurs locaux en première ligne : où sont les pouvoirs publics ?

Réactions

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur