Côté commerce

Le Beau Thé
/ Quelques grammes de luxe

Thuy Vy et Marcellin.
Thuy Vy et Marcellin.

« C’est un beau produit d’épicerie fine à offrir. Ce n’est pas un thé à boire tous les jours. Il faudrait un sacré budget… » Marcellin est lucide sur Le Beau Thé – création et vente de thés et d’infusions – qu’il a conçu avec sa petite amie Thuy Vy. « C’est un secteur où l’on peut proposer un produit haut de gamme ou luxueux, mais accessible. » Avec l’aide d’un importateur de thés normand, les deux jeunes gens ont multiplié les mélanges et les dégustations pour trouver l’équilibre de saveurs qu’ils jugeaient juste.

« Aussi beau que bon »

« Notre force est de faire aussi beau que bon. » Et le packaging est effectivement soigné. Des portraits d’animaux en noir et blanc (girafe, chouette, ours, tigre) délicatement brossés par Thuy Vy, graphiste designer de son état, habillent les boîtes en carton et les étiquettes des sachets. Infusion minceur, tisane drainante ou détoxifiante, thé booster…

La mise en sachet « en mousseline et cousu main » se fait dans un atelier à Lyon. La mise en boîte en Bretagne, chez le père de Marcellin, industriel de l’agroalimentaire. Mais le « siège » du Beau Thé est bel et bien basé à Saint-Denis, grâce à Marcellin qui, entré dans la vie active en 2015 (il travaille dans une agence digitale), a trouvé à se loger dans la ville des rois : « J’ai osé m’y aventurer, plaisante-t-il. J’ai découvert une vie de quartier, la proximité avec les gens et les commerçants. Ça claque ! » Et il a convaincu Thuy Vy et quelques potes de devenir Dionysiens comme lui. « On habite tous autour de la basilique. C’est trop cool ! »

Vente en ligne sur www.lebeauthe.com et à Pointcarré (20 bis, rue Gabriel-Péri) avec un tarif spécial Saint-Denis (boîte de 20 sachets à 13,90 €).