Sports

Fitness
/ Quelles mesures sanitaires dans les salles ?

(c) Yann Mambert
(c) Yann Mambert

Passée en zone verte depuis le 22 juin, L’Île-de-France a vu rouvrir la majorité des salles de sport de son territoire. Mais dans cette période particulière, la reprise ne s’est pas faite sans quelques réaménagements préalables. Basic-Fit, Club Moving, Fitness Park… Les salles ont appliqué des mesures sanitaires afin d’accueillir les adhérents en toute sécurité.

LIRE AUSSI : Reprise progressive mais pas totale de la vie sportive

Pour éviter les grandes affluences et contrôler les flux, il est demandé aux personnes de réserver à l’avance leurs séances d’entraînement en choisissant un créneau horaire. Les salles de sport invitent les adhérents à apporter leur propre matériel (tapis, serviette, paire de chaussures unique, etc.). Une fois sur place, une distanciation sociale doit être respectée (1m50 chez Basic-Fit ; 2m chez Fitness Park) entre les sportifs. Les équipements ont été repositionnés pour faciliter cette distanciation. Par ailleurs, certains espaces et appareils ne pouvant pas être adaptés restent temporairement fermés ou sont inaccessibles. Avant et après chaque utilisation du matériel, la désinfection est de la responsabilité de l’adhérent. Du gel hydroalcoolique est à la disposition de tous. Le port du masque et de gants est recommandé.

Côté vestiaires, Basic-Fit les a rendu inaccessibles tout comme les douches. De son côté, Fitness Park a fermé un casier sur deux. Bien entendu, le lavage de mains reste obligatoire et toute personne présentant des symptômes comme de la fièvre ou de la toux n’est pas autorisée à entrer dans la salle.

ChD

Réactions

L'équilibre économique d'une salle de fitness est compliqué. Respecter les règles sanitaires respecter la législation du sport respecter le droit social payer les salaires les cotisations sociales payer les factures payer les taxes et les impôts, rares sont celles parvenant à dégager un bénéfice sur le long terme. Espérons que les salles de sport de Saint-Denis survivent économiquement à la crise du coronavirus. Dans les neuf villes de Plaine Commune on a besoin des clubs de gym pour garder la forme.