À la une En ville

Propreté
/ Première édition de la chasse aux déchets réussie

Plus de 150 Dionysiens ont enfilé leurs gants pour participer à une collecte aux déchets aux quatre coins de la ville samedi 18 juillet. Une première journée d'action citoyenne mise en place par la municipalité et qui devrait se poursuivre.
(c) Olivia Kouassi
(c) Olivia Kouassi

Armés de gants, de pinces et de sacs poubelles, ils étaient nombreux à se mobiliser samedi 18 juillet aux quatre coins de la Ville. La municipalité a organisé une chasse aux déchets, matinée de nettoyage et de tri citoyen, dans 8 quartiers de la Ville. « Il s’agit d’un engagement de campagne », détaille Corentin Duprey, maire adjoint à la propreté, au cadre de vie et à l’espace public, à l’origine de ce projet. « Nous allons régulièrement organiser ces opérations citoyennes qui participent à la construction d’une ville plus résiliente et plus propre. Cette action citoyenne permet de former un réseau d’ambassadeurs des bonnes pratiques et de mieux sensibiliser la population. »

Ils étaient une trentaine accompagnés d’agents de l’Unité territoriale propreté de la ville à ratisser le square De Geyter en ce samedi matin ensoleillé. Si le parc parait plutôt propre en apparence c’est en y regardant de plus près que l’on se rend compte que le sol est constellé de mégots et de capsules de bières. « Avec les débris de verres, les seringues et les mégots c’est impossible de laisser les enfants jouer tranquillement », déclare en pointant l’air de jeux du doigt, une animatrice de l’espace jeunesse adjacent au parc et mère d’enfants en bas-âge. Les adolescents des espaces jeunesse de la Ville ont également été mobilisés pour cette chasse aux déchets. Une mobilisation « normale » pour Ladji, en contrat civique à l’espace jeunesse De Geyter. « On a vu l’appel du maire dans le journal et on est rentré de vacances exprès pour participer », ironise Jean-Louis qui juge cette opération importante. « Mais bon, dans une semaine ce sera de nouveau pareil », regrette-il. « C'est bien ce qu'ils font mais ceux qui viennent participer ce ne sont pas ceux qui salissent », regrette tout de même un agent de propreté.

Plus de 150 personnes présentes

Après plus de deux heures de ramassages, les huits groupes se sont retrouvés place Jean-Jaurès pour mettre leur butin en commun. Quatre camions de ramassages pleins, des tas de sacs poubelles, de bouteilles remplies de mégots et des centaines de ces fameuses capsules grises de protoxydes d’azote, véritable fléau qui pullulent dans les rues de la ville. « Ce qui me satisfait le plus c’est le nombre de personnes présentes », se réjouit Mathieu Hanotin.

Plus de 150 personnes et une grande partie des élus ont en effet pris part à cette première édition de la chasse aux déchets. « C’est important de faire quelque chose d’utile et d’insuffler une prise de conscience citoyenne, la propreté est l’affaire de tous, détaille le maire qui a également pris part au ramassage. Il ne s’agit pas de faire le travail des agents de Plaine Commune mais de passer derrière, nous avons visés les micro-déchets, ceux que les agents ne peuvent pas faire ».

La sensibilisation s’inscrit, pour la Ville, comme un des axes principaux pour bâtir une commune plus propre mais compte également adopter une stratégie plus répressive. « Nous allons nous donner les moyens, précise le 8ème adjoint Corentin Duprey. Et cela passera par de la verbalisation. »  Une nouvelle chasse au déchets sera organisée le samedi 19 septembre à l’occasion de la journée mondiale du nettoyage (World Cleanup Day).

Olivia Kouassi

Réactions

1/les photos qui accompagnent l'article sont réussies ! 2/que penser de l'initiative de samedi ? pour certains faits divers ,le citoyen que je suis n'a pas un point de vue particulier . Une interrogation personnelle , cependant : pourquoi des employés municipaux volontaires ne sont pas dédiés à cette tâche durant une journée de fin de semaine ( le samedi ou le dimanche )? 3/ les espaces qui se trouvent aux abords de la gare transilienne (au niveau des grilles de parking par exemple ) : leur nettoyage revient à l'entreprise privée qui oeuvre en gare ou à Plaine Co' ?

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur