Cultures

L’expérience mutations à Geekopolis
/ Pour jouer en immersion totale

Un espace de jeu de 1 200 m2 pour vivre une aventure hybride mêlant théâtre immersif, escape game et réalité virtuelle, c’est ce que propose ce nouveau lieu, installé dans l’ancienne orfèvrerie Christofle. Et d’autres espaces ludiques, pour geeks et tout public à l’âme joueuse.
Dans la peau d’un spécialiste de l’exfiltration d’informations, vous serez missionné pour pénétrer dans les complexes médicaux de GXP infestés de mutants…
Dans la peau d’un spécialiste de l’exfiltration d’informations, vous serez missionné pour pénétrer dans les complexes médicaux de GXP infestés de mutants…

Un badge, une tablette et un peu de jus de cerveau, voilà les outils à disposition pour accomplir une mission des plus importantes : récupérer des données classées confidentielles. Confidentiel, le scénario de Mutations l’est aussi. À ce titre, le JSD ne spoilera pas l’intrigue de ce jeu de coopération immersif et horrifique. Le complexe Geekopolis, installé dans l’ancienne orfèvrerie Christofle, consacre 1 200 m2 à Mutations, une aventure hybride (à partir de 16 ans) qui mêle théâtre immersif, escape game et réalité virtuelle. Les joueurs (de 4 à 8 personnes) incarnent les membres d’une équipe de spécialistes de l’exfiltration d’informations engagée par GXP. Cette multinationale procédait à des expériences de régénération sur des cobayes humains avant que tout ne dégénère… Les fans de science-fiction ou de jeux vidéo jubileront à l’idée de pénétrer dans les complexes médicaux de GXP infestés de mutants pour y résoudre des casse-têtes dans l’urgence. Après un briefing du major Briggs, les joueurs enfilent leur tenue de protection (pour éviter de se tacher notamment) et filent dans le bourbier.
 

La tête et les jambes 

Pour réussir la mission, il faut faire preuve de logique donc et de débrouillardise, savoir interagir avec les personnages et, au moment opportun, déguerpir… Les joueurs ont deux heures devant eux et bien sûr il n’y a pas d’élimination. Cerise sur le gâteau, le final est un véritable défouloir… Pour ce jeu, deux forfaits sont proposés : 60 euros par personne pour l’aventure dans sa forme classique et, pour 90 euros, le mode Survival permettra au joueur de vivre Mutations mais aussi de visiter les coulisses, profiter d’une séance photo et d’incarner un mutant qui sera intégré à la scénographie lors d’une partie. 

 


 

Technologie high-tech, scénario béton

Ce jeu grandeur nature a été conçu par la société First Personnal Xperience. Basée à Aix-en-Provence, cette entreprise mise sur son showroom à Saint-Denis pour lancer et développer son activité partout dans l’Hexagone. Armes réalistes, effets spéciaux, vidéo-mapping interactif, dispositifs haptiques (qui reproduisent les sensations sur le corps) font de Mutations un concentré de technologies. « Nous nous sommes entourés d’experts dans ces domaines après avoir bricolé au début. Nous avons été aidés par des scénaristes comme Mathieu Gaborit ou par le responsable des effets spéciaux des Machines de l’Île (Nantes) Polo Loridant. Il y a une trentaine de métiers différents pour ce projet », explique fièrement Cyril Villalonga, directeur général de FPX qui fait la visite des lieux.

Car en plus de l’expérience Mutations, Geekopolis propose une ludothèque avec des jeux de plateau et qui accueillera des conférences scientifiques pour le côté edutainment (éducation et divertissement), un bar, des boxes d’arcades vidéoludiques dans lesquels le joueur peut incarner un pilote de vaisseau, un nettoyeur de station spatiale ou encore un voleur sur les toits de Paris. Des sièges haptiques équipent les deux premiers boxes, un casque de réalité virtuelle suffit pour le troisième. Enfin, le Spy Ball vous plongera dans une piscine à balles à l’intérieur de laquelle il faudra interagir avec des vidéos projetées sur les grands écrans. Le prix varie en fonction du jeu choisi : 12 euros pour le Spy Ball (20 minutes, 2 à 6 joueurs), 10 euros pour Lupin qui arrivera en juin (multi-joueurs, 30 minutes), 18 euros pour Galaktik Services (15 minutes, 1 à 3 joueurs), 15 euros pour Sky Racer (15 minutes, 2 à 6 pilotes). Malgré l’aspect geek, tout le monde est bienvenu.

« Si vous êtes geek vous allez trouver des références, si vous ne l’êtes pas vous allez profiter d’un lieu atypique. Il y a même une femme de 75 ans qui a adoré. On compte ouvrir le lieu aux personnes à mobilité réduite aussi », annonce M. Villalonga, qui se veut confiant dans la pérennité de ce projet employant une quinzaine de personnes par jour, dont des intermittents de Saint-Denis. Geekopolis ouvrira ses portes au public sous peu… Transmission terminée.

Maxime Longuet

 

Un site très créatif

Le site de l’Orfèvrerie est aujourd’hui propriété du groupe Quartus. L’agence Manifesto et le collectif Soukmachines accompagnent le promoteur immobilier dans la mise en place d’un projet d’occupation temporaire artistique, en attendant la réhabilitation finale du site. Initialement, cette occupation devait prendre fin en août 2019. Récemment, il a été décidé que les artistes résidents demeurent un an de plus dans les anciennes usines Christofle. FXP a bénéficié de cette phase d’urbanisme transitoire pour investir 2 000 m2 et y construire sa première base Geekopolis.
ML

Réactions

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur