Côté commerce

Au grand large
/ Poisson quotidien

Au Grand Large, 3 rue Blanqui
Au Grand Large, 3 rue Blanqui

Depuis le 3 décembre, le 3 rue Blanqui a pris un petit air marin. Mafoud, Dionysien depuis toujours, y a installé sa poissonnerie, un projet qui lui tient à cœur. Il a déjà tenté, il y a une dizaine d’années, de se lancer dans le commerce de poisson. Mais il avait essuyé un refus de la copropriété où il envisageait de s’implanter. Ce passionné de poisson - tout petit il allait pêcher avec son père - n‘a pas abandonné et se retrouve à la barre de Au grand large. Dans cette aventure, des professionnels l’entourent. Karim 17 ans de poissonnerie à Carrefour, et Jean–Michel, CAP de poissonnier et 37 ans les mains dans les écailles, l’accompagnent.

« Je sentais qu’une nouvelle clientèle dionysienne était en attente de qualité en termes de commerce de bouche », lance celui qui a suivi un cursus en comptabilité à Paris et qui a fait son stage de 3e chez un restaurateur spécialisé en poisson. Pour l’instant, il s’approvisionne au marché de Rungis. Son objectif, à terme, est de créer avec des confrères un collectif d’acheteurs et se fournir en vente directe auprès de pêcheurs. Et côté huître, chez lui ce que l’on trouve, c’est de la Gillardeau, un producteur de renom.

Ouvert 7 jours sur 7 de 9h à 19h, Mafoud livre sur commande, aux particuliers ou chez les restaurateurs. Le transport se fait à vélo dans des caisses isothermes. Il projette d’organiser une fois par mois un bar à huîtres. À noter également qu’Au grand large n’aurait peut-être pas vu le jour sans l’aide du service commerce de la Ville et le coup de pouce de la foncière commerce. Pour le reste, en bon Dionysien, il attend « que sa clientèle lui donne la force ».

Véronique Le Coustumer

 Au grand large : 3 rue Blanqui, ouvert 7 jours/7 de 9h à 19h. 06 24 88 94 36. augrandlarge@outlook.fr

Réactions

Une très bonne poissonnerie et c'est très agréable de retrouver des petits commerces de bouche. Mais quelle idée de l'implanter juste en face du marché, avec un étal en retrait qui oblige à rentrer à l'intérieur pour voir les poissons (et les prix). Alors qu'au marché il y a déjà une bonne dizaine de poissonniers ?. Je souhaite sincèrement bonne chance à Mafoud, et j'espère que la précipitation des municipales n'a pas fait s'égarer la mairie et la foncière commerce.
@nouchma. Il faut rattraper en quelques mois ce qui a été détruit systématiquement ces 20 dernières années. Le choix de cet emplacement est incompréhensible.