En ville

Résidences pour retraités
/ Opération lifting

Les trois résidences « autonomie » pour retraités de Saint-Denis font l’objet de travaux de rénovation conséquents. Basilique est la première qui a vu l’achèvement de son chantier.
La rénovation de la résidence Basilique a coûté un peu plus d'1 million d'euros à Résidence sociale de France, le bailleur. © Véronique Le Coustumer
La rénovation de la résidence Basilique a coûté un peu plus d'1 million d'euros à Résidence sociale de France, le bailleur. © Véronique Le Coustumer

Jeudi 24 octobre a été présentée, au 2-4 rue du Pont-Godet, la première étape de rénovation de la résidence pour retraités, dite « autonomie », Basilique. Cette dernière a coûté un peu plus d’1 million d’euros à Résidence sociale de France, le bailleur. Ont été refaites toiture, isolation thermique et phonique, fenêtres, portes palières et façade. Le maire de Saint-Denis Laurent Russier en a profité pour rappeler l’attachement de la Ville aux trois résidences autonomie :

« Elles continuent à être pertinentes, elles sont un intermédiaire entre l’autonomie totale chez soi et l’Ehpad [établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes] ». Si pour Basilique, ouverte en 1981, les travaux se sont limités au « clos et au couvert » et que la Ville n’y a garanti que l’emprunt, il n’en est pas de même pour les deux autres.

LIRE AUSSI / Manuel Braun : « L’idée était de rendre les vieux un peu plus visibles »
 

Pas le statut d'EHPAD

Pour Dionysia et Croizat (1), les réhabilitations ont été plus importantes, les premières de cette ampleur depuis leur construction, respectivement en 1970 et en 1976. Tout a été refait, l’intérieur des appartements, les espaces communs, l’électricité, l’isolation thermique et phonique… Elles ont coûté au total 5,5 millions € et la part de la Ville (fonctionnement et investissement) s’élève à 2,8 millions €, le reste restant à la charge de PCH (Plaine Commune Habitat), le bailleur. C’est la concrétisation d’un engagement de l’équipe municipale, pour le mandat 2014-2020.

Ces travaux n’entraîneront aucune augmentation de loyers qui restent de 300 € à 500 €, selon la surface. Pour être résident, il faut être retraité de plus de 60 ans, avoir des attaches avec Saint-Denis et des revenus suffisants pour assumer le loyer (l’allocation logement être demandée). Depuis peu, les résidences sont accessibles aux habitants de Plaine Commune.

LIRE AUSSI / Rénovation urbaine : centre-ville ouvert
 

Si ces résidences sont destinées aux seniors, elles n’ont pas le statut d’Ehpad et les personnes qui y sont admises doivent être relativement autonomes, d’où leur appellation : résidence autonomie. Elles sont gardées 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24. Comme partout dans la ville, les résidents peuvent bénéficier des services d’aide à domicile, de portage de repas et du dispositif de téléassistance. Et les travaux ont permis de créer une nouvelle offre : des appartements PMR (personne à mobilité réduite), 4 à Dionysia et 7 à Croizat.

Pendant toute la durée du chantier, les locataires – qui ont fait preuve de patience et de compréhension – ont continué à habiter les résidences, investissant au fur et à mesure les appartements rénovés (2). Mme Riaskoff, l’architecte qui a conduit le chantier de la résidence Basilique, avoue « avoir reçu de leur part des leçons de vie » qu’elle « n’oubliera pas ».
 

Véronique Le Coustumer

(1) À Dionysia, les travaux devraient se terminer à la fin de l’année et à Croizat en mars.

(2) Les logements ayant servi aux rotations sont vacants. Pour y résider, déposer un dossier au service au CCAS pôle sociale (place du Caquet). Il sera examiné par une commission d’attribution.

Réactions

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur