En ville

Avec les enfants de Saint-Denis
/ Noël avant l’heure

L’association Les Enfants de Saint-Denis a célébré les fêtes de fin d’année avec de jeunes dionysiens pour la deuxième année consécutive. Les gamins ont pu profiter d’une séance de ciné gratuite et de nombreux cadeaux distribués lors d’une tombola à l’école Paul-Langevin.
Samedi, à l'école Paul Langevin, les petits ont même eu la visite de leurs héros Disney préférés.
Samedi, à l'école Paul Langevin, les petits ont même eu la visite de leurs héros Disney préférés.

L’organisation non lucrative « Les Enfants de Saint-Denis » existe depuis à peine deux ans mais sa croissance est fulgurante. En témoignent le local au 2 place Paul-Langevin obtenu en septembre dernier et ses 168 adhérents. Les bénévoles s’investissent sans compter pour encadrer des jeunes âgés de 7 à 17 ans de la ville : aide aux devoirs, médiation, de nombreuses activités dont des sorties au cinéma et des voyages. À l’image de Mostafa dit « Mus », le président de l’association, décrit par ses proches comme « un homme au grand cœur ».

Il se démène ainsi pour trouver des partenaires soutenant Les Enfants de Saint-Denis. Parmi eux l’AB Futsal, qui leur concède des créneaux du terrain de foot du lycée Paul-Éluard. Mais aussi le cinéma Gaumont : son directeur Luis Dos Santos offre parfois des places. « Quand Mus est venu me voir il y a deux ans, il m’a touché. Je lui ai dit oui parce que les enfants c’est ce qu’il y a de plus important pour l’avenir du territoire », explique-t-il. Comme l’année précédente, Luis Dos Santos a même privatisé le cinéma le matin du samedi 15 décembre pour projeter Spider-Man New Generation aux petits Dionysiens : « Je voulais qu’ils sentent que c’est leur moment à eux. C’est une journée particulière à l’approche de Noël. » Les fêtes de fin d’année constituent en effet un point d’orgue au sein de l’association. Une journée entière est consacrée aux enfants avec de multiples surprises.
 


Une journée plein de surprises

Outre la matinée cinéma, plus de 200 personnes ont pu se rassembler à l’école Paul-Langevin l’après-midi entre repas, goûté, bûche, sucreries, arbre de Noël et distribution de nombreux cadeaux grâce au magasin Carrefour Basilique. En plus du Père Noël, les plus petits ont reçu la visite de leurs héros Disney préférés mais aussi de Tiny, une Dionysienne de 16 ans ex-candidate de The Voice Kids l’an dernier, ainsi que de plusieurs élus. Tel le maire Laurent Russier qui a signé une convention permettant l’utilisation du terrain de football de l’école en dehors du temps scolaire. Un Noël avant l’heure qui se veut également une manière d’inciter les jeunes à bien se comporter et à bien travailler tout au long de l’année.
 

Des enfants et des parents comblés

À en juger par les mines radieuses, l’événement a été une réussite. Certains cadeaux étaient même trop imposants pour que les enfants puissent les porter seuls. Une famille a d’ailleurs eu la chance de repartir avec deux vélos flambants neufs. C’était aussi l’occasion pour les ménages les plus modestes de passer un véritable Noël. Ou plus simplement de partager un bon moment, de mieux connaître ses voisins avec ce formidable message de bien vivre ensemble. Réussir à canaliser autant de monde dans la même salle, en particulier des enfants, relevait de l’exploit.

Pour cela, les bénévoles se sont mobilisés en nombre. Mais ils insistent, cette journée doit demeurer une sorte de cerise sur le gâteau. Le travail quotidien reste de loin le plus délicat, entre autres le soutien scolaire.  « Il y a des élèves de CM2 qui ne savent pas faire une soustraction. Nous à notre époque on faisait des divisions à cette âge-là, ça fait mal », note un cadre de l’association. Un professeur de français qui dispensait quatre cours par semaine s’est résolu à abandonner son engagement. « Personnellement, je ne lui en veux pas. Il a fait du super travail », poursuit ce même bénévole.

Preuve de la difficulté de concilier vie professionnelle et engagement associatif. Cette ascension éclair des « Enfants de Saint-Denis » trahit pourtant un besoin criant. Consciente, l’association tente de ne pas se « Langeviniser » et de toucher des familles de toute la ville. Vu le succès du bouche-à-oreille et la volonté inébranlable de Mus à s’investir pour « ses enfants », nul doute qu’elle y parviendra.

Adrien Verrecchia

Réactions

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur