@ vous

Centre-ville
/ ... On n’en peut plus !

Nom ou initiales: 
Sylvie Abila Membre de l’association « Vivre Simounet aujourd’hui demain »
Bonjour,

Ci-joint ... les dernières photos de la résidence Simounet. Week-end des élections ! 
Encore et toujours l'insalubrité... des lieux voire de quelques personnes... 

Des mois... des années ... que nous alertons ! En vain. 

Les locataires de Simounet n’en peuvent vraiment plus... y compris d’ailleurs ceux qui participent à aggraver le problème en ne respectant pas les lieux collectifs...  (« ...que Plaine Commune commence par faire son boulot !!!»). 

Les locataires... mais aussi notre gardien ainsi que le chargé de nettoyage sont... à bout. 
 
ÇA SUFFIT ! 
 
Chaque jour, le travail de nos gardiens et chargés de nettoyage se réduit aux fonctions (qui, en plus,  ne font absolument pas partie de leur contenu de poste) d’éboueur, de vidangeur, d’égoutier, de « pompier préventif » d’éducateur à la prévention...
Et... en guise de reconnaissance, ils se font cracher dessus, insulter... par ceux qui squattent... , par les ados... par les enfants livrés à eux-mêmes, (pas forcément de la résidence d’ailleurs mais aussi du quartier)... et, mais pas que .... ! 
 
Aucun respect pour leur travail ni pour leur personne. Tout leur temps est accaparé à ramasser les immondices... partout, autour des points de (non-)collectes des colonnes enterrées,  dans les ascenseurs, dans les coursives, dans les escaliers,  dans les spots de deal, dans les squats... dans des « secret-places »... 
Et quand, d’aventure, nos gardiens ou des membres de l’amicale s’aventurent à intervenir sur « leurs territoires », les représailles sont immédiates par la dégradation de lieux (descellements et destructions de dalles, bris de portes de halls... etc. 
 
Qu’attendez-vous pour agir ? 
C’est inadmissible, insupportable, dégradant, insultant mais aussi hors-la-loi ... évidemment vis à vis de nos gardiens d’abord mais aussi de nous, les habitants, qui vivons 24h/24h et 7j/7 dans cet environnement devenu pour partie insalubre, insécure, inhospitalier, dégradé et dégradant ! 
 
ON VIT MAL dans NOS CITÉS ! 
Depuis des années et encore plus ces 3 ou 4 dernières années, les amicales CNL successives de la résidence Simounet s’épuisent... à vous alerter, à vous submerger de mails, de photos sur ce sujet (entre-autres)... éminemment majeur pour la santé et la tranquillité publique. 
 
Et... ? 
 
Mr Koukebene, vous nous avez dit, en janvier dernier, au moment des vœux de Plaine-Co, que Mr Gauthier et le responsable « cadre de vie » de plaine-co (Mr Loriot ?) s’étaient saisis de cette question de fond....les OM (cf infra, notre dernier courrier sur ce sujet en date du 15.01.2020)!
 
Et, 6 mois après...   Rien ! 
Pas le début d’une piste, d’un commencement de réflexion ? de propositions de solutions... ? ni même d’esquisse de concertation avec les locataires ? 
Et que PCH ne nous dise pas que c’est la faute « de la covid » ... comme avant,  c’était la faute de la crise financière de 2008 ... et comme encore avant/après, c’était la faute des habitants, de Plaine-Co, de la défectuosité des sondes, du manque de directeur d’agence... ou du pédalier de la bécane à Jules... ! 
 
Pourtant vos obligations de « bailleur » et celles « d’employeur du personnel » de gardiennage et d’entretien sont concernées au premier chef ! 
 
Que faut-il faire pour que vous bougiez ? 
Même l’ombre d’une menace de défaite aux élections municipales... n’y a rien fait ! C’est dire... 
(L’amalgame est vite fait par les électeurs et les abstentionnistes  : Plaine-Co, PCH, la mairie, l’administration, les services publics ... tout ça c’est pareil... ! 
On voit le résultat... les électeurs se sont abstenus de répondre à 66%... c’est un moins bon score encore que le vôtre qui frise les 100% de non-réponses.  
 
« La brigade verte » tant vantée par notre Ex-Maire n’a pas compétence semble-t-il  sur notre secteur (d’après leur réponse au nouveau staff de l’Agence Sud) !!!!!!!!!  
 
Alors que nous reste-t-il ? 
Porter plainte ? 
Encombrer les tribunaux avec des questions de cette nature... relèverait pour nous de l’incivisme ! Ils ont autre chose à faire ! 
Mais .... si nous n’avons pas d’autres moyens.... !
Pourtant .... :
 Rappel « services publics » www.servicespublics.fr

Déposer, abandonner, jeter ou déverser tout type de déchets sur la voie publique est puni d'une amende forfaitaire.

Si vous payez immédiatement ou dans les 45 jours suivant le constat d'infraction (ou l'envoi de l'avis d'infraction), l'amende est de  68 €.

Si vous payez après ce délai de 45 jours, l'amende est de 180 €.

Si vous ne payez pas l'amende forfaitaire ou si vous contestez l'amende forfaitaire, le juge du tribunal de police est saisi. Le juge pourra notamment décider :

  • d'une amende de 450 € maximum
  • ou, si vous avez utilisé un véhicule pour transporter les déchets, d'une amende de 1 500 € maximum, ainsi que la  confiscation du véhicule.

  À noter : le maire peut interdire de bloquer ou d'entraver la voie ou le domaine public en y installant ou déposant tout matériel ou objet sans autorisation, ou en déversant toute substance. Ne pas s'y conformer est puni d'une amende administrative de 500 €.

Comment en sommes-nous arrivés là ?

Le ton de ce mail est rageur... il est au diapason de notre déception, de notre colère, et du mépris que PCH nous renvoie.  

J’espère, néanmoins, que vous l’entendrez et que, peut-être vous le comprendrez ?

Merci de votre attention.  

 

 
Centre-ville

Réactions

Les agents de plaine commune prépare la grève parce qu'il va leur être demandé de bosser. Pendant ce temps les poubelles n'ont pas fini de s'accumuler sur le territoire. Dites-vous que c'est partout pareil, pas besoin d'être dans une cité.

Réagissez à l'article

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur