À la une En ville Cultures

Exposition
/ Multiples vies de la Plaine

Jusqu’au 1er mars 2019, l’Association Mémoire vivante de la Plaine expose l’histoire de ce territoire au sud de Saint-Denis « du temps des Celtes au XXIe siècle », à la Maison d’église Saint-Paul-de-la-Plaine.
Des clichés de la Plaine sont regroupés chronologiquement sur 18 grandes bâches suspendues.
Des clichés de la Plaine sont regroupés chronologiquement sur 18 grandes bâches suspendues.

L’Association « Mémoire vivante de la Plaine » a été fondée en 1996 par un Dionysien épris de sa ville, Abel Tissot, décédé en 2015, et un ancien dirigeant de l’emblématique chemin de fer industriel de la Plaine Saint-Denis, Raymond Le Moing, lui aussi disparu. Aujourd’hui présidée par Jacques Grossard, l’association a vu le jour à un moment clé de l’histoire du territoire. Un an plus tôt, en 1995, démarre le chantier du Stade de France qui sera inauguré la même année que la couverture tant attendue de l’autoroute A1, en 1998.

Vingt ans après, dans un contexte d’évolution permanente avec la perspective des JOP en 2024, l’objectif de Mémoire vivante de la Plaine est de partager sa collection de témoignages d’un passé protéiforme pour accompagner les habitants du territoire dans sa perpétuelle métamorphose. Ou, autrement dit par Valérie Grémont, chargée du conseil de développement de Plaine Commune et membre de Mémoire vivante, « de faire que les gens n’aient pas le sentiment d’être dépossédés par les grues ».

C’est l’identité et la singularité de ce territoire à cheval entre les communes de Saint-Denis et d’Aubervilliers que l’exposition souhaite valoriser et inscrire dans une continuité. L’exposition a lieu dans la Maison d’église Saint-Paul-de-la-Plaine construite en 2014 rue du Landy. Juxtaposée à l’église du même nom conçue par les architectes de la Canopée des Halles à Paris, elle accueille les diverses populations du quartier autour d’activités sociales et culturelles. Cette vocation de rassemblement fait écho à celle de Mémoire vivante qui a réuni et numérisé plus de 10000 photos.

Redécouvrir et se réapproprier la Plaine

Ces clichés, issus de la BNF et des archives de Saint-Denis, de Plaine commune et du département de Seine-Saint-Denis, ont fait l’objet d’un tri considérable avant d’être regroupés chronologiquement sur 18 grandes bâches suspendues le long des cloisons et baies vitrées de la Maison d’église. Les explications historiques correspondantes sont, elles, imprimées au format A4. Peut-être faudra-t-il patienter un peu pour avoir accès aux détails des multiples facettes de la Plaine à travers son étonnante histoire. Mais c’est bien la moindre des choses quand on sait que l’idée de cette exposition germe depuis deux ans dans les esprits passionnés de Mémoire vivante.

Amélie Mercusot
 

Découvrir l’histoire de la Plaine Saint-Denis du temps des Celtes au XXIe siècle, jusqu’au 1ermars 2019 du lundi au vendredi de 9h à 18h, à Saint-Paul-de-la-Plaine (29, rue du Landy). Entrée libre. Visites commentées sur rendez-vous : 0688912703 ou memoirevivantedelaplaine@gmail.com