@ vous

Migrants
/ Militants des salles de cinéma

Nom ou initiales: 
Mourad

Le documentaire "Libre" a été projeté au cinéma l'écran en présence de Cedric Herrou.

Beaucoup de photos ont été prises et diffusées sur les réseaux sociaux.

Je voudrais informer toutes les personnes présentes sur ces photos qu'il n'est pas utile de se rendre dans les alpes maritimes pour rencontrer des migrants ... A moins de 3 km du cinéma, il y a des migrants en situation de détresse avenue Wilson à la Plaine ... Je n'ai pas reconnu grand monde sur les photos qui frequentent l'avenue wilson ... c'est ce que je nomme les militants de salon ... ou de salles de cinéma.

Migrants

Réactions

Je ne sais pas qui était sur les photos. Ce que je sais en revanche, c'est qu'il serait utile que quelques-un des mes collègues du conseil municipal, accordent un peu plus leurs actes suivent et leurs bonnes intentions…
J'ai ainsi tenté d'alerter le conseil municipal de Saint-Denis sur la situation dramatique des 300 réfugiés qui survivent la nuit dans des conditions indignes sur l'avenue du Président-Wilson, à la Plaine-Saint-Denis. C'était lors de la séance du 4 octobre dernier, à trois reprises. Et sans grand succès pour le moment.
Vous pouvez voir le résumé en vidéo de cette alerte et des propositions faites pour prendre en compte la gravité de la situation sur ce lien : https://youtu.be/AljnXPg6oT8

La priorité municipale n'est pas d'aider les faibles, ou les faibles contre les puissants.
La priorité municipale est de communiquer..

L'exemple des migrants démontre par a + b mon appréciation.

Le même jour au conseil municipal, on ne donne rien aux associations d'aide aux migrants et on donne 10000 euros à rokaya diallo pour son exposition photo.

Pour information, 10000 euros, c'est 5000 repas à 2 euros.
En sachant qu'il y a 300 migrants par mardi, on aurait pu leurs donner un repas pendant 4 mois..

Mais des migrants, c'est pas sexy..
C'est plus sexy de donner 10000 e à une photographe parisienne

Pour ma part, j'assume complètement être un militant de salon sur la question des migrants... puisque il m'arrive d'héberger temporairement pour une nuit, des personnes à la rue, dans mon salon. Via l'association Utopia 56 qui propose de l'entraide pour les migrants, je vous invite à aller y faire un tour : http://www.utopia56.com/fr

@Utopia56 - de salons où l on cause beaucoup et agit jamais ! Ce qui n est pas votre cas ni celui d Utopia (bravo à cette assoc)

Si vous êtes lié à l association utopia je vous informe que votre assoc avait été déclarée personae non gratae par les no borders qui "géraient" les migrants à Paris VIII. Là nous n étions pas dans du militantisme de salons mais dans du militantisme d exploitation de la cause "migrants", dans de la récupération ...il y a de grands spécialistes de la récupération à Saint Denis

je trouve bizarre de pointer du doigt ceux qui sont allés à l'écran et qu'on ne voit pas avenue du président Wilson"; Bravo et courage aux "wilson solidaire "mais ne pas en être ne signifie pas ne rien faire , Ne pas être sur l'avenue c'est aussi pour beaucoup faire du bénévolat à Medecins du Monde, au Secours populaire , aux restaurants du coeur , à l'aide aux devoirs ou à l'aide aux plus éloignés de l'écrit .......Ce peut être aussi du "bénevolat familial" en qualité d'aidant. Le seul fait d'aller à cette manifestation prouve leur intérêt et je suis fâchée de lire ce type de culpabilisation Aucune générosité n'est supérieure à une autre, quelle qu'elle soit et ne doit en eclipser les moins voyantes. je suis vraiment très en colère devant ce type de raisonnement

@tiv- Moi aussi je suis très en colère de voir deux municipalités de la pseudo "vraie gauche" (Saint-Denis/Aubervilliers) incapables de mettre à la disposition de migrants en détresse à minima des sanitaires ! cela coûte 15 euros par jour pour un ensemble lavabo/douche/wc ... soit 450 euros par mois ... et il en faudrait dix selon les assoc sur place.

... car pour tout le reste, monsieur Tiv, ces migrants bénéficient de la gentillesse des petites gens et également des commerçants ; ils ont compris, ces migrants, qu'il ne fallait rien attendre des politiques ( bien entendu il y a des exceptions comme P.Caro ou JJ Clément).

Réagissez à l'article

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur