À la une En ville

Plaine Commune
/ Mathieu Hanotin élu président

Seul candidat à la succession de Patrick Braouezec, Mathieu Hanotin a été élu président de Plaine Commune lors du conseil territorial d’installation jeudi 16 juillet.
Mathieu Hanotin élu président de Plaine Commune à 66 voix sur 80 exprimées (c) Olivia Kouassi
Mathieu Hanotin élu président de Plaine Commune à 66 voix sur 80 exprimées (c) Olivia Kouassi

L’issue du vote était attendue. Le maire de Saint-Denis a été élu président de Plaine Commune lors du conseil territorial d’installation jeudi 16 juillet à 66 voix sur 80 exprimées. Après avoir fait basculer la ville, aux mains des communistes depuis la libération, le 28 juin dernier, le tout nouvel édile socialiste conquière également l’agglomération jusqu’alors dirigée par des présidents PCF.

Mathieu Hanotin, unique candidat lors de l’élection, succède à Patrick Braouezec à la tête de l’établissement public territorial (EPT) depuis 2005. « C’est un moment dur douloureux pour moi, a déclaré Patrick Braouezec dans un court discours en début de séance. Nous avons eu raison de croire en ce projet. Plaine Commune a fait sortir le territoire de ces cendres. » Visiblement ému, l’ancien président a remercié les élus avec lesquels il a travaillé et n’a pas manqué de préciser à l’attention de son successeur avant de quitter la salle, qu’il n’avait lui pas souhaité cumuler un mandat de maire et de président.

À lire aussi : Patrick Braouezec, "je ne serai pas candidat"

C’est fort d’une franche victoire que Mathieu Hanotin a donc pris sa place de président sans manquer de rendre hommage à son prédécesseur : « Patrick a toujours œuvré dans l’intérêt du territoire et si une page se tourne, l’histoire sera marquée de son empreinte. » Et d’énoncer sa feuille de route dans un discours inaugural. « Nous portons cette responsabilité de réussir à inventer un nouvel avenir pour nos territoires, a-t-il déclaré. Je souhaite ambitieusement et modestement impulser une nouvelle dynamique. » Une nouvelle dynamique axée notamment autour de la refonte de la gouvernance partagée entre les communes et le territoire avec une affirmation de la place des communes. « Plaine Commune devra changer, évoluer sur la question de la proximité, sur celle de la propreté en particulier. L’agglomération devra se réinventer pour rendre, avec les villes, un meilleur service public. »

4 vice-présidents et 2 conseillers délégués dionysiens

L’élection du président a ensuite été suivie de celles des 16 vice-présidents de l’exécutif ainsi que celles des 13 conseillers délégués. Parmi ces 30 élus seuls 9 femmes, ce que n’a pas manqué de relever le tout nouveau président. « Je regrette le manque de parité. Il faudra que nous y travaillions pour que les choses changent durant le mandat », a déclaré Mathieu Hanotin précisant sa volonté d’une évolution législative qui rende obligatoire la parité au sein de l’exécutif.

Parmi les 16 vice-présidents, 4 sont des élus dionysiens. Katy Bontinck a été élue 6ème vice-présidente en charge de la rénovation urbaine et de la lutte contre l’habitat indigne, Corentin Duprey élu 9ème vice-président en charge de la qualité du cadre de vie et de la gestion des déchets, Kamel Aoudjehane hérite lui de la politique de la ville et est élu 15e vice-président quant à Hervé Borie, élu 16ème vice-président, sera en charge des moyens de l’administration et du développement du sport sur le territoire.

Au sein des 13 conseillers délégués ont été élus Adrien Delacroix 4ème conseillé à l’habitat et au foncier ainsi que Laurent Monnet 9ème conseillé délégué en charge de la nature en ville.

Olivia Kouassi

Réactions

quand l'ambition personnelle et la soif de pouvoir prime sur l 'intérêt des administrés -
Bonjour @Tiv. Je vous rappelle que son prédécesseur n'en manquait pas. Patrick Braouezec a eu le culot de critiquer le cumul de Mathieu Hanotin. Je cite l'article : " Visiblement ému, l’ancien président a remercié les élus avec lesquels il a travaillé et n’a pas manqué de préciser à l’attention de son successeur avant de quitter la salle, qu’il n’avait lui pas souhaité cumuler un mandat de maire et de président." Alors que tout le monde sait que le vrai Maire de Saint Denis, c'était lui. Didier Paillard comme Laurent Russier étaient que des pantins. Et en terme d'ambition personnelle, Patrick Braouezec n'en manque pas. Tout comme le retournage de veste... Il a quand même bien salopé la ville. Et l’élection municipale a montré que Patrick Braouezec et son clan n'ont plus leur place à la tête de la ville et de plaine commune. Il est ému de ne plus compter... Et dire qu'il a eu envie de rempiler pour transmettre le pouvoir. On aurait cru Gaudin à Marseille qui n'a jamais voulu lâcher le pouvoir. C'est juste triste à voir.
On ne remplace comme cela un drôle de coco comme Patick Braouezec car il est aussi un homme de culture et a donné les lettres de noblesse à Plaine commune mais la vie et le temps apportent de nouvelles générations J'espère que les nouveaux pouvoirs seront mettre le citoyen au cœur du projet et le 93 est un département qu'il fait développer Beaucoup d"habitants viennent des 4 coins du monde et le pourcentage de votant est trop peu élevé il faut que les habitants apprennent à prendre leur destin en main et que les pouvoirs s'étouffent pas les possibilités des citoyens à exister il faudra ouvrir la formation aux enfants en décalage scolaire et créer de la formation il ne faut pas oublier la culture très importante dans ce département de France et mettre en places des ateliers pour les artistes nombreux dans le 93 travailler plus avec les bailleurs et ouvrir de nouveau des lieux de vacances pour la population défavorisées au-delà de la journée à la mer et introduir des habitants dans les commisions Pour qu'ils se rendent compte du fonctionnement de ces structures en invitant des jeunes pour les préparer à voter un jour Je souhaite à la nouvelle équipe de Mathieu Hanotin j'espère qu'elle pourra assurer ce nouveau Challenge et lui dire qu'il a beaucoup de chance actuellement et qu'il en prenne conscience : un beau destin aussi
@Tiv, @Azzedine. . Bonjour. Je salue tout d'abord les interventions d'Azzedine, très pertinentes . Je suis d'accord avec Tiv. Le sujet indemnités + le cumul des mandats Maire de Plaine Commune et Président de l'EPT donnent un mauvais signal à l'électorat. Cela peut donner l'impression que la nouvelle majorité veut rattraper le temps perdu et effacer la mini-traversée du désert depuis la défaite aux présidentielles 2017. Maintenant seuls les actes vont compter et confirmer ou non ces premiers signaux. Concernant Braouezec, vous avez raison Azzedine, même si ces derniers années, il y a eu une impression comme quoi les pantins s'étaient libérés de leur marionnettiste. Non ?
Waifisch. Bonjour. Tout dépendra des nouveaux rapports de force à Plaine Commune. Que cela plaise ou non, Plaine Commune est construite autour des 2 mastodontes Saint-Denis et Aubervilliers. Ces 2 villes ne peuvent cependant pas faire sans les 7 autres, au risque de perdre le minimum de cohésion nécessaire face à la nébuleuse MGP. Tout va dépendre de la manière dont Hanotin va mener le ballet, et si les autres et notamment Karine Franclet vont danser à la même cadence.... Patrcik Braouezec a eu une vision pour le territoire. Cependant, Plaine Commune doit encore évoluer pour sortir de la technostructure stricto sensu et la concrétiser davantage pour les habitants . En faire autre chose que " le gros machin qui s'occupe des bibliothèques et du ramassage des détritus". Problèmes : jusqu'où va t-on dans l'intégration face à des maires qui perdent en pouvoir et en moyens ? Les forces politiques en présence vont elles permettre ces avancées et cela va-t*il dans le sens de leurs intérêts ?
Suite à la remarque d'un internaute - il y a trop peu de Citoyen.ne.s inscrit.e.s sur les listes électorales. Sachez que toute municipalité a les prérogatives pour envoyer des agents municipaux sur le terrain afin d encourager les habitants à faire les démarches nécessaires pour figurer sur la liste électorale de sa ville. Les cocos et d autres n'ont jamais eu recours à cette pratique municipale. Rare ,par ailleurs mais autorisée par le Préfet. Les agents peuvent même faire du porte à porte dans les quartiers . Durant la journée ou en soirée -- comme pour le Recensement annuel d une partie de la population --.
Bravo ! Bravo ! Bravo ! Quel panache. Le cumul des mandats une leçon à prendre chez le Député Communiste PCFLFIEELVFMPIR Peu qui en avait 14 à son actif durant plusieurs décennies. re-lisons Municipales. Banlieue Naufragée de Didier Daeninckx sur le clientélisme et les partenariats mortifères qui eurent la vie longue à Saint-Denis, ville d'Arts & d'Histoire. @ TIV vous avez raison il était grand temps que la dictature et la ghettoïsation des extrémistes cessent ! depuis " la Libé " quelle honte d'avoir maintenu cela ! Puis Les FEMMES POURRONT PEUT-ÊTRE RETROUVER LE DROIT DE VIVRE SANS INQUIETUDE, NI MENACE A L'INTEGRITE DE LEUR CORPS , DANS L'ESPACE PUBLIC TOUJOURS AUTANT PRIVATISE ET MONOPOLISE PAR DES ATTROUPEMENTS D'HOMMES EN SUR NOMBRE, ALCOOLISES, MAL-ELEVES ET PISSEURS. bravo M. Hanotin et à tout son équipe !
Hanotin sera jugé monnaie sonnante et trébuchante sur la propreté des rues. Saura-t-il faire de plaine commune autre chose qu'une décharge à ciel ouvert comme l'a transformé son auguste prédécesseur?
"« Je regrette le manque de parité. Il faudra que nous y travaillions pour que les choses changent durant le mandat », a déclaré Mathieu Hanotin précisant sa volonté d’une évolution législative qui rende obligatoire la parité au sein de l’exécutif." C'est assez pathétique sachant que les villes envoient obligatoirement une liste paritaire pour siéger à Plaine Commune. Ce n'est pas le manque de femmes conseillères Plaine Co qui manquaient pour permettre la parité mais bien le choix des nouveaux élus de choisir des hommes et non des femmes pour prendre les responsabilités (et indemnités ?) qui a prévalu. Pathétique qu'il faille une loi supplémentaire pour obliger ces messieurs qui prétendent représenter la nouvelle génération.

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur