En ville

Lycée Angela-Davis : mobilisation après l’agression au couteau

Parents d’élèves, lycéens et professeurs se sont mobilisés mardi 12 novembre après l’agression au couteau de deux jeunes à quelques mètres du lycée Angela-Davis vendredi 8 novembre.
Professeurs, parents et élèves mobilisés ce mardi 12 novembre devant le lycée Angela Davis. © Olivia Kouassi
Professeurs, parents et élèves mobilisés ce mardi 12 novembre devant le lycée Angela Davis. © Olivia Kouassi

« On va au lycée avec la boule au ventre et ce n’est plus possible. » Les prises de paroles s’enchaînent mardi 12 novembre devant le lycée Angela-Davis. Parents d’élèves, lycéens et professeurs se sont réunis en nombre pour protester et demander des moyens supplémentaires après l’agression au couteau de deux jeunes à quelques mètres de l’établissement vendredi 8 novembre aux alentour de 16 heures.

Un des deux lycéens, grièvement blessé (ces jours ne sont pas en danger), a été frappé de plusieurs coups de couteau. Impliqué dans la vie de quartier, l’adolescent fait du théâtre auprès de la compagnie Jolie Môme à quelques pas de l’établissement. La seconde victime aurait elle été éraflée. Des professeurs et des élèves ayant assisté à la scène sont venus en aide aux blessés en attendant l’arrivée des secours. Une enquête judicaire est en cours pour identifier les auteurs présumés. Aucune interpellation n’a eu lieu pour le moment.

LIRE AUSSI : Une rentrée tendue dans le secondaire

Si les circonstances exactes de cette attaque restent à éclaircir, il semblerait que des tensions inter quartier soient à l’origine de l’agression. « Cet événement tragique est la conclusion d’une suite d’événements qui se déroulaient déjà dans l’enceinte du lycée », détaille un enseignant. 
 

Des moyens supplémentaires demandés

 « Ce n’est pas normal que ma mère s’inquiète quand je vais au lycée. Face à ce genre d’agressions elle veut que je sèche les cours », témoigne au mégaphone une élève. Après la visite mardi 12 novembre du recteur de l’académie de Créteil, les enseignants du lycée ont pris la décision d’exercer leur droit de retrait. « Il a annoncé que la situation allait être objectivée alors que nos demandes sont légitimes et la situation urgente : il faut recréer un climat de sécurité », explique Philippe, prof de physique chimie.

Enseignants et parents d’élèves réclament des moyens humains supplémentaires pour « gérer la situation ». « Nous demandons plus de médiateurs, d’équipes mobiles de sécurité (EMS) de l’académie et plus d’assistants d’éducation, précise Jimmy Markoum, du syndicat SNES-FSU. A moyen terme l’idée serait de mettre en place des médiations avec des lycées des villes alentours comme Aubervilliers et entre les lycées dionysiens. » Dans une lettre adressée mardi 12 novembre à la sous-préfète, Laurent Russier (PCF) a demandé l’organisation d’un Conseil local de sécurité et de prévention de la délinquance (CLSPD) dédié à l’établissement de la Plaine.

Olivia Kouassi

Réactions

Aucune mixité sociale dans ce lycée déserté par les enfants de contribuables. Merci qui?

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur