Tribunes

Ligne 13, une pub qui choque

Un lecteur et une lectrice font part au JSD de leur stupeur à la découverte d’un panneau publicitaire géant pour un jeu vidéo dans les couloirs du métro, station Porte de Paris.

Le jeudi 2 octobre dernier, j’emprunte la ligne 13 du métro à la Porte de Paris pour me rendre à Montparnasse. Je découvre avec stupeur une immense publicité qui tapisse une partie des murs d’un couloir d’accès ainsi que la totalité du mur d’un des côtés de la station en direction de la mairie. Cette publicité annonce la sortie, le 17 octobre prochain, d’un nouveau jeu vidéo « Saintsrow ». Ce jeu est probablement un jeu de massacre humain puisqu’on y voit de jeunes hommes lourdement armés qui, avec de gros révolvers, des pistolets ou des fusils mitrailleurs se préparent à mettre une ville à feu et à sang. Pour la plupart, ces hommes sont de race noire. L’un d’eux est représenté uniquement par son visage la bouche béante montrant de longues dents prêtes à mordre comme un fauve.
J’adresse mes félicitations à la société de pub pour son ciblage certainement pertinent de la population dionysienne et des jeunes spectateurs du stade de France (Urban Peace ?) pressentis comme futurs utilisateurs du jeu de massacre.
En effet, je n’ai pas remarqué les mêmes affiches apposées dans les autres stations entre la Porte de Paris et Montparnasse. Je remercie la RATP pour sa politique de prévention de la violence dans son réseau. Pour la communauté noire, je me permets de remercier la société de pub et la RATP pour la promotion qui lui est faite. Toutefois, je pense que cette communauté saura mieux que moi trouver les mots justes pour exprimer sa gratitude. Récemment, dans votre journal, vous évoquiez le désamour de quelques habitants pour notre ville et bien, cette semaine, c’est du bonheur !
On reconnaît nos potentialités.
J. Korniat

En prenant le métro ce matin Porte de Paris, j’ai eu un choc ! Pourtant, on peut dire qu’on est blindé en terme d’agressions publicitaires : dans chaque station de métro, une bonne dizaine d’affiches en 4X3, ce qui fait, pour un déplacement moyen de 10 stations, plus d’une centaine d’affiches publicitaires qui défile devant nos yeux en un quart d’heure, mais là, on a clairement franchi une étape dans la pollution visuelle ! On ne peut plus regarder ailleurs !
Ensuite, l’image en question… Il s’agit de scènes d’un jeu vidéo dont on devine que le but est de flinguer un maximum de types, dans des voitures décapotables, entre deux parties de jambes en l’air avec des filles très déshabillées, qui nous présentent leur meilleur profil, tout en s’appuyant langoureusement contre les capots des voitures… Non seulement c’est d’un goût douteux en terme pictural (on aurait préféré une immense plage de cocotiers), mais en plus c’est violent !
Et violent à plusieurs titres :
- En tant que femme, je suis un peu excédée des clichés sexistes qui nous présentent des personnages masculins au crâne rasé, exagérément musclés, exhibant fièrement leurs armes à feu, et des personnages féminins ultrasexy, dont la seule occupation semble être de servir de potiches à côté d’une voiture !
- En tant que mère, j’estime que mon fils de 3 ans n’a pas à se retrouver à 8h du matin face à une brute de 2 mètres de haut, qui lui braque un gun en pleine face ! Vous imaginez ? « Maman, qu’est-ce qu’il fait le monsieur ? » « Il te tire dessus mon chéri. » « Mais pourquoi il est méchant ? » « Parce que c’est un héros »…. Et ainsi de suite…
- En tant que Dionysienne enfin, j’en ai plus qu’assez des clichés sur la banlieue : non seulement on part du principe que ce qui nous intéresse (ou nous amuse, c’est pareil), c’est les jeux ultraviolents et ultrasexistes, dans une jungle urbaine où règne la loi du plus fort… Mais qu’en plus, on adore la pub et on en redemande parce qu’on a des goûts de chiotte !!! J’aimerais savoir combien de stations de métro dans Paris ont droit à ce type de publicités. Je suis certaine que Saint-Denis bénéficie, une fois de plus, d’un traitement de faveur car « rien n’est trop naze pour ces gueux du 93 ».
Alors merci et bravo à la RATP ! On peut dire qu’ils savent nous faire « aimer la ville »…
Corentine

Réactions

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur