En ville

Au Coin de Une
/ Liberté d’expression

Au nom de la défense de la liberté d’expression, le gérant de Place au fromage (rue Péri) a lui fait le choix d’afficher chaque semaine sur sa porte la une de Charlie, le temps du procès. © DR
Au nom de la défense de la liberté d’expression, le gérant de Place au fromage (rue Péri) a lui fait le choix d’afficher chaque semaine sur sa porte la une de Charlie, le temps du procès. © DR

La liberté d’expression est comme l’air qu’on respire. On n’y prête pas attention jusqu’au moment où l’on vient à en manquer. Toutes nos excuses au regretté dessinateur américain John Callahan pour ce détournement, mais quand on travaille dans la presse, la liberté d’expression est au moins aussi importante que le sexe… Dont, une fois n’est pas coutume, le JSD parle longuement en p.11 de ce numéro. Une page plus loin, vous pourrez lire une lettre ouverte adressée à l’ensemble des Français par un très grand nombre de médias hexagonaux (liste en p.12 également).

Ce texte paru mercredi 23 septembre invite nos concitoyens à défendre la liberté d’expression, quelles que soient les différences d’opinion ou de croyance. Si la rédaction du JSD n’a pas été sollicitée en amont et n’apparaît donc pas dans la longue liste des signataires, elle fait le choix de s’associer à cette démarche qu’elle partage pleinement. À Saint-Denis, deux exemples récents d’étroitesse d’esprit méritent d’être cités. Le 4 septembre, le kiosque de la place du 8-Mai-1945 était vandalisé. Visée, la une de Charlie Hebdo en date du 2 septembre reproduisant des caricatures du prophète Mahomet, barrée du titre « Tout ça pour ça », parue au lendemain de l’ouverture du procès des attentats de janvier 2015 (11 morts dans les locaux du journal satirique).

Au nom de la défense de la liberté d’expression, le gérant de Place au fromage (rue Péri) a lui fait le choix d’afficher chaque semaine sur sa porte la une de Charlie, le temps du procès. « En tant que commerçant je n’y ai pas d’intérêt, mais ça donne l’occasion de discuter de façon apaisée sur le sujet avec certains clients qui ne sont pas forcément d’accord d’ailleurs », relate Éric Legros. Anodine, l’initiative n’est pourtant pas du goût de tous. Les 8 et 22 septembre, les unes affichées ont ostensiblement été déchirées sous les yeux du fromager, par des individus pour qui, de toute évidence, la liberté d’expression est une notion à réviser d’urgence.

Réactions

Le texte collectif en page 11 du JSD, c'est bien. Mais la republication des caricatures de Mahomet, en page 11, surtout dans une ville ou la moitié dans doute des résidents lit difficilement le français, aurait représenté un geste plus en cohérence avec le message. C'est d'ailleurs la remarque envoyée à Charlie par plusieurs lecteurs et publiée dans le dernier numéro (n°1471) .
Dans mon message précédent où j'évoquais le texte collectif paru mercredi 23 septembre, écrit par de multiples journalistes et repris dans le JSD, je parlais de la page 12 , la dernière bien sûr

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur