En ville

Les premiers pas du site du Journal

Quelques données chiffrées et autres impressions après quelques jours passés sur la Toile mondiale.

Commençons par l’anecdotique : 1% du lectorat du Journal de Saint-Denis sur la toile est… Américain. Si ce n’est cet épiphénomène outre-Atlantique, les 99% d’internautes restants se sont connectés depuis la France. Le pic de fréquentation a eu lieu le lendemain de la mise en ligne (157 connexions), le jeudi 4 septembre. Depuis le « compteur » journalier tourne entre la petite cinquantaine et la grosse centaine. L’article le plus lu sur l’ordi concernait le tournage du clip de Grand Corps Malade à la cité Franc-Moisin. Les papiers de la rubrique « Actualités » arrivaient juste derrière. La consultation du JSD sur le Net s’est d’abord faite via le navigateur Firefox (38%). Voilà pour quelques données chiffrées. Ajoutons que le nouveau venu a aiguisé la curiosité des « robots » de référencement du géant Google et que les lecteurs du site lisent essentiellement comme des internautes habitués à l’outil : seuls dix-neuf téléchargements de la version PDF du Journal ont été effectués.
Reste le contenu. À peine né, les lecteurs-internautes demandent au site enfant de devenir adulte. C’est légitime. Ceux qui nous ont communiqué leurs réactions sont plutôt satisfaits d’avoir consulté un site authentique et non un vague blog fait de bric et de broc. Mais ils sont impatients. Ils en veulent plus : plus de réactivité, plus de répondant, plus d’actualisation… Écrivons donc à tous les lecteurs ce que nous avons dit aux quelques-uns que nous avons croisés : le site ne peut avoir d’autonomie totale par rapport à l’édition papier. Ce sont les mêmes qui l’écrivent et le fabriquent. Cette réalité n’empêche pas la progression : d’ici quelques semaines, l’équipe du JSD – quand elle aura digéré techniquement l’outil – devrait être en mesure d’améliorer l’existant à défaut de pouvoir atteindre l’inaccessible. D’ores et déjà, signalons à nos lecteurs papier peu goûteux du Net qu’un rapide coup d’œil sur www.lejsd.com peut leur réserver de bonnes surprises… Notamment photographiques.
Dominique Sanchez