À la une En ville

PLUi
/ Les nouveaux toits seront davantage végétalisés

À Universeine, dans le quartier Pleyel, chaque immeuble a déjà son espace vert aérien.
À Universeine, dans le quartier Pleyel, chaque immeuble a déjà son espace vert aérien.

Dans la majorité des zones urbaines du territoire de Plaine Commune, et donc à Saint-Denis, le PLUi (Plan local d’urbanisme intercommunal), arrêté en mars 2019 et qui sera soumis à enquête publique en septembre, impose aux nouvelles constructions et réhabilitations « qu’au moins la moitié des toitures terrasses créées soient végétalisées. Ces toitures végétalisées auront obligatoirement une hauteur de terre végétale suffisante pour y développer en bonne proportion la faune et la flore. Elles devront, pour les zones de logement et de bureaux, être accessibles aux usagers », résume Maël Gendron, responsable du Pôle études et stratégie à Plaine Commune.

Le but de cette nouvelle obligation : « réserver une partie des toits pour développer l’agriculture urbaine. Pour végétaliser la ville, il faut le faire à tous les niveaux. Ces initiatives vont permettre, à leur échelle, de participer à la lutte contre le réchauffement climatique, mais aussi former les Dionysiens au maraîchage, sensibiliser sur les questions d’alimentation et de santé », explique Cécile Ranguin (EELV), maire adjointe à l’écologie et l’agriculture urbaine. 
 

LIRE AUSSI : Pariculteurs, tremplin pour les toits végétalisés
 

Un village olympique verdissant

Avec toutes les constructions en cours, notamment pour le village olympique, les toits végétalisés vont donc se multiplier à Saint-Denis. À Universeine, dans le quartier Pleyel, chaque immeuble a déjà son espace vert aérien. Côté 26 allée de la Seine, la terrasse est au 8e étage, « pour que les personnes qui ont besoin de l’ascenseur pour monter puissent y accéder », souligne Najat, la gardienne. Menthe, salades, fraises, oignons, tomates, ciboulette… Plusieurs bacs sont installés, à côté d’un hôtel à insectes pour favoriser la biodiversité, une autre nouvelle obligation pour chaque tranche de 100 m² de toiture terrasse végétalisée. Tous les locataires de l’immeuble peuvent venir profiter de cet espace, où des bancs sont disposés.

« Plaine commune aimerait que les habitants s’impliquent dans ces espaces partagés, mais chaque projet pourra avoir un mode de fonctionnement différent, selon s’il est géré par un collectif de locataires, une association spécialisée, ou le bailleur», explique Valérie Bridoux, en charge de la mise en œuvre de la trame verte et bleue à Plaine Commune. Ces toits ont pour objectif « d’améliorer la qualité de vie des habitants, mais aussi permettre un rafraîchissement de la toiture, mieux isoler le bâtiment en dessous », précise-t-elle. Une démarche écologique à tous niveaux.
 

Delphine Dauvergne

Projet de PLUi, dossier d'arrêt, Conseil de territoire du 19 mars 2019

Réactions

Petites ou grandes questions techniques pour cette belle idée de végétalisation: Pour des résidences de logements HLM et privatives: Qui paiera l'installation de la végétalisation des terrasses? Qui assurera l'entretien: des bénévoles? des prestataires? et comment? Si option bénévoles, comment pallier toute déficience de bénévolat car cette végétalisation aura toujours besoin d'un entretien permanent Comment assurer une humidification constante des végétaux, notamment lors de chaleurs torrides? par arrosage automatique (qui risque d'épuiser les nappes phréatiques) au coût prohibitif (prix de l'eau + prix installation), par des réceptacles d'eau de pluie, par personnes bénévoles ou prestataires. Ici, le gros paramètre à prendre en compte ultérieurement sera la cherté de l'eau douce qui se fera de plus en plus rare. Avant de parler de végétalisation, rendons obligatoire l'installation de réceptacles d'eau de pluie dans tout batiment pour l'arrosage lors des grandes chaleurs. Bref, Les écolos sont doués pour raisonner en solutions idéologiques mais jamais en solutions techniques fiables, pérennes et peu onéreuses.
Si un toit végétalisé possède une membrane d'étanchéité, il y a un risque de percer celle-ci par l'utilisation d'un outil de jardinage (coup de bêche trop fort). L'EPT Plaine Commune est irresponsable à inciter des bénévoles à entretenir une terrasse végétalisée avec membrane d'étanchéité. Plaine Commune fait prendre le risque d'un procès aux bénévoles. Réparer une membrane d'étanchéité coûte cher (il faut vérifier à nouveau l'étanchéité). Seule une entreprise de jardinage possédant une assurance professionnelle peut entretenir un toit végétalisé. Voilà pourquoi l'entretien de ces terrasses végétalisées plombe le budget des copropriétés et augmente le risque d'impayés de charges.
On nous vend des toits vegetalisés pour faire genre ecolo!! alors que dans ce PLUI il n'y a plus de protection des zones pavillonnaires! donc la possibilité pour des machands de biens de construire démesurément en hauteur pres des maisons. Donc des immeubles de 10 etages mais avec un toit vegetalisé, ouai c'est sûr ca change tout!! laissez moi rire.

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur