À la une En ville

Insertion pour les jeunes
/ Les Missions locales pénalisées

Structure d’insertion pour les 16-25 ans, la mission locale de Saint-Denis et de Pierrefitte était mobilisée le 3  juin au côté des autres missions locales franciliennes pour défendre ses actions.
Le personnel des missions locales dénoncent le projet de financement 2019 du ministère du Travail, qui aboutirait à supprimer cette année dans la région 70 emplois.
Le personnel des missions locales dénoncent le projet de financement 2019 du ministère du Travail, qui aboutirait à supprimer cette année dans la région 70 emplois.

L’équipe de la mission locale accompagne pour leur insertion professionnelle et sociale 3 300 jeunes, âgés de 16 à 25 ans. Et elle en accueille 1 500 nouveaux chaque année. Les uns à Saint-Denis, à l’association Objectif Emploi, les autres à la Maison de l’emploi à Pierrefitte. Mais le lundi 3  juin, ces 32 salariés étaient mobilisés comme l’ensemble de leurs collègues des 72 missions locales en Île-de-France.

Tous dénoncent le projet de financement 2019 du ministère du Travail, qui aboutirait à supprimer cette année dans la région 70 emplois. Soit les capacités d’accompagnement d’environ 10 000 jeunes. Dans la répartition entre régions de la subvention nationale, « l’Île-de-France est sous-dotée par rapport à son poids démographique », souligne Gilles Verdure, le directeur d’Objectif Emploi pour qui les Franciliens sont « doublement pénalisés. On a subi une baisse de 5 % de la dotation de fonctionnement entre 2018 et 2019 ».

LIRE AUSSI : Objectif « Plaine » emploi
 

D’après l’Association régionale des missions locales, elle serait ainsi passée de 27, 272 millions d’euros à 25, 842 millions d’euros. « Et on nous met en place un système de bonus-malus qui favorisent les missions locales qui ont les meilleurs indicateurs de performance. Si la subvention est moindre pour celles qui ont les indicateurs les plus faibles, il y a un risque qu’elles aient moins de personnel, et leurs résultats seront encore moins bons. » Ce qui, à terme, aboutirait à faire disparaître certaines missions locales, ou les pousser à fusionner avec les mieux dotées, comme l’envisagerait l’État.

« Cette logique occulte le fait que les territoires de Saint-Denis, de Pierrefitte, et de Plaine Commune de manière générale, sont soumis à des problématiques sociales très lourdes, en matière de logement, de justice, de précarité, insiste M. Verdure. Quand les indicateurs sont tournés seulement vers le retour à l’emploi, ils incitent – ce qu’on ne fera pas – à cibler des publics, à sélectionner ceux dont on sait qu’ils auront les meilleurs résultats, afin d’obtenir le plus de subventions possible. »

Ce qui serait un comble pour une structure d’insertion. Parce qu’elles se refusent dans ces conditions à signer la convention qui les lie à l’État pour 2019-2022, les missions locales sont privées pour l’heure de sa première avance de subvention. « Cela a un impact sur la trésorerie de l’association, puisqu’on paie les salaires depuis janvier sans cette avance de l’État. »

Marylène Lenfant

Réactions

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur