À la une En ville

Politique municipale
/ Les lecteurs du JSD font le bilan avec Laurent Russier (VIDEO)

Mardi 18 juin Laurent Russier a répondu aux questions de sept lecteurs volontaires du Journal de Saint-Denis. L’occasion de faire le bilan alors que le mandat de la majorité municipale s’achèvera dans neuf mois.
Face aux lecteurs du JSD, Laurent Russier a fait le mandat de la majorité municipales qui s'achèvera dans neuf mois. © Yann Mambert
Face aux lecteurs du JSD, Laurent Russier a fait le mandat de la majorité municipales qui s'achèvera dans neuf mois. © Yann Mambert

Lire aussi l'article qui récapitule la rencontre entre Laurent Russier et 7 lecteurs du JSD

Réactions

Bonjour. En fait, j'ai bien fait de ne pas venir. J'aurais vraiment perdu mon temps à écouter une personne satisfaite d'elle même, qui s'écoute parler. Quelle belle autosatisfaction. En gros, il y a des désagréments mais ça va... Quel numéro, le politicien qui s'arrête jamais de parler. Pas une question sur la responsabilité de sa majorité car il faut pas oublier, il est élu comme Bally Bagayoko, depuis longtemps sur la ville. C'est le schéma habituel, c'est pas de sa faute. Oui il y a de la saleté, mais il faut l'aide des habitants Oui il y a de la violence, mais il faut l'aide de l'état. Oui il y a des problèmes, mais en gros ses choix ont bien évidemment aucune influence sur les dysfonctionnement de la ville. Il mélange tout. Pression immobilière, problème écologique, accueille de tous, qualité de vie. Et il noie le poisson. Et comme toujours... il se félicite de son bilan. Ps: A un moment donnée, il faut dire à Laurent Russier d’arrêter de dire "A un moment donnée"
Cela me rappelle "le bilan globalement positif" énoncé par Georges Marchais quant à la politique menée alors par l'Union Soviétique ! Aujourd'hui, quelques années plus tard, le PC fait 2,5% aux élections européennes, un tout petit peu au dessus du parti animaliste. Le bilan de la "vitrine dionysienne" du même PC est un repoussoir absolu.
Quartier confluence.cela fait 20 ans qu on nous parle de sa rénovation.des.maquettes on nous en a deja vues et pourtant elles ne se realisent pas.le camp de roms on a deja connu.finalement rien ne change et a mon avis si cette equipe reste rien ne changera.nous en avons des reunions avec des promesses mais pure demagogie.
Tiens, c'est quand même curieux cette grande proximité idéologique entre la plupart des "lecteurs volontaires" (doit-on dire figurants ?) et le Maire... #Potemkine
Si on fouille un "peu" sur le net, on retrouve le nom de 4 lecteurs "spontanés" du JSD sur 7 dans les listes de soutien à Stéphane Peu et Laurent Russier. Pure coïncidence bien entendu.
@Mourad puisque vous nous y invitez je viens de me pencher sur la liste des soutiens à Laurent Russier publiée en février à laquelle vous faites référence. J'y ai retrouvé les noms de Pierre Flament, Macit Aktas et Leila Ez-Batti. Ce qui fait trois noms et pas quatre. J'avoue ne pas avoir regardé avant, mais pour autant je n'ai pas eu le sentiment que les questions ni le ton de ces trois interlocuteurs aient été très complaisantes. Ce qui compte c'est le contenu de mon point de vue. @chris93 nous avons l'habitude des sempiternelles procès d'intention. Nous avons pris les personnes qui nous ont sollicité et nous avons pris leurs questions. Le problème étant peut-être que nous n'avons pas croulé sous les propositions. @Azzedine contempteur patenté de cette majorité municipale sur le site lejsd.com peut vous en être témoin. Il m'avait demandé s'il pouvait participer. Je lui avais répondu par l'affirmative. Il n'a finalement pas souhaité interviewer le maire et préféré rester dans l'anonymat. C'est son choix. Anonymat qui est bien commode n'est-ce pas Chris quand on est permanent d'un parti politique comme c'est votre cas. Cordialement Yann Lalande.
Bonjour. Quand j'ai entendu Pierre Flament dire que les jeunes qui vendent de la drogue sont, sic, "victimes de la société", j'ai tous de suite compris que c'était une opération de communication. Juste pour info, Piere Flament est un des signataires "humanistes" de la tribune parue dans le JSD. https://www.lejsd.com/content/d%C3%A9sunion-danger Bon je veux bien qu'on parle de démocratie et d'indépendance journalistique mais la non. Je suis désolé Monsieur Lalande mais comment vous pouvez laissez passer ce genre de choses. J'espère que vous allez réitérer l’exercice avec l'ensemble des autres candidats. Sinon, c'est du favoritisme car c'est clairement une campagne de promotion du bilan municipale.
@yann.lalande - Quand j'ai écrit plus haut "Pure coïncidence bien entendu", je ne faisais pas allusion au JSD mais à des personnes dépêchées par le PCF pour la circonstance ! Ne jouez pas le candide non plus, vous le savez bien, ce type de format est toujours plus ou moins pipé ! Cordialement Mourad
J'ai regardé toute l'interview même si cela ma coûté car devant un discours tellement insipide et en manque de solutions de la part du maire à part le traditionnel c'est la faute de l'état, il manque des moyens (ce qui est vrai en partie ). Les intervenants ont un discours très peu incisif et globalement bienveillant ce qui en fait une opération de com au final.
Dans cette interview si on n'habite pas st Denis, on pourrait presque y croire. Le problème c'est que l'on vit dans cette ville qui n'est pas populaire mais pauvre. Depuis que je suis arrivé, les difficultés sont les mêmes et il ny a pas de bilan de ce qui ne fonctionne pas car la majorité est prisonnière d'un logiciel. Aucun changement radical nest proposé dans l'interview ni par le maire ni par les intervenants (qui ressemblent à des figurants par moment).
@Yann.lalande. "J'avoue ne pas avoir regardé avant, mais pour autant je n'ai pas eu le sentiment que les questions ni le ton de ces trois interlocuteurs aient été très complaisantes." Êtes vous sérieux quand vous dites cela? Aucun intervenant ne parle du fait que la mairie savait qu'un de ses salariés était un dealer (arrêté avec 1kg de cocaïne) et que dans les locaux municipaux, on a trouvé 500kg de cannabis. Quand on parle de trafic de drogue sur la ville, on peut évoquer cela aussi. Pour la mixité ou l'absence de commerce, aucune question sur la politique de la ville, sur le fait que ce soit monsieur paillard (Le maire qui a démissionné pour des raisons obscures) qui reprend la délégation au commerce...
@Paul, les portes étaient grandes ouvertes (deux appels à participation publiés dans le journal), je ne peux que regretter votre absence si vous souhaitiez aborder ces questions. Et donc si l'on suit votre raisonnement si on n'aborde pas le sujet des 500 kg de cannabis retrouvés au CTM on est forcément complaisant avec l'exécutif local. Les lecteurs qui ont fait l'effort de nous répondre, de préparer des questions, de se déplacer et d'interroger le maire les yeux dans les yeux et face caméra (exercice un peu plus délicat que celui du commentaire anonyme sur le net), apprécieront...Cordialement Yann Lalande.
@Yann.lalande. Vous avez raison, les gens ne se mobilisent pas et ne votent pas non plus. Je ne peux malheureusement pas participer à ce genre d'interview pour des raisons de neutralité lié à mon activité professionnelle car sinon cela aurait été avec plaisir. Pour revenir sur le ton des invités, je réitère qu'il ny a aucune question embarrassante ni aucune vraie remise en question .

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur