En ville

Commerce
/ Les comptes 2018 de la MCA dévoilés

© Aziz Oguz
© Aziz Oguz

C’est un chiffre qui change la donne. Dans ses comptes certifiés sur l’année 2018, la Maison du commerce et de l’artisanat (MCA) affiche un déficit net de 32 655 euros, contre 47 345 euros d’excédent dans les premiers chiffres communiqués, que nous avions repris la semaine dernière.

Pourquoi ? Dans ses chiffres validés par un expert-comptable, le chiffre de 80 000 euros dans « autres créances » a disparu. Ce chiffre semble correspondre au montant de la subvention de la municipalité que la MCA ne touchera pas en 2018, suite au coup de sang de Kamel Amrane en fin d’année dernière. Comme l’a indiqué l’élu Adrien Delacroix (PS) lors du dernier conseil municipal, selon le bilan d’activité 2018 de l’association que le JSD a consultée, les vœux de la MCA ont coûté 11 930 €, pour 132 convives.

Par ailleurs, la MCA a engagé 19 127 €  de dépenses pour la grande braderie de juin. Et dans son budget 2019, la structure prévoit 98 700 euros en « sous-traitance, sécurité, animation », dont 82 000 euros pour les deux braderies. Une somme conséquente, alors que l’association assure qu’elle a mobilisé environ 80 bénévoles pour sa braderie de juin. 

Aziz Oguz

Réactions

Bonjour @Aziz Oguz. En quoi cela change la donne?? Vu la fin de l'article, vous vous interrogez sur la véracité des chiffres présentés. Est ce que je me trompe?
Bonjour @Azzedine, Cela change la donne par rapport aux chiffres que j'avais avancés dans mon article de la semaine précèdente. J'avais écrit que la MCA affichait un excédent de 47 345 euros, selon un bilan 2018 partiel que je m'étais procuré, or la MCA affiche en réalité un déficit net de 32 655 euros pour l'exercice 2018. Cela change la donne comme je le dis dans mon article. Lors du dernier conseil municipal, de chiffres des comptes certifiés de l'année 2018 ont circulé. J'ai pu me procurer ces documents. J'ai trouvé qu'il était d'intérêt public de donner ces informations à nos lecteurs, pour faire suite à l'article du précèdent numéro. Bien à vous, Aziz Oguz
@Aziz.Oguz. Donc, si je ne me trompe pas, la subvention demandé par Didier Paillard a été voté alors que les chiffres étaient "faux". Est ce qu'elle serait attaquable au TA? Ou retoqué par le préfet?
@Azzedine. Non, ce n'est pas ça. J'ai eu accès à des comptes 2018 qui étaient incomplets (publiés dans mon premier article). La Ville, et donc Didier Paillard, avait accès aux comptes complets sur l'exercice 2018 lors du conseil municipal. J'ai pu me procurer ces documents après le CM (que je publie dans cet article). Voilà, vous savez tout. J'espère que vous avez tout compris :) Bonne journée à vous
Cet article est a mettre au crédit de votre travail journalistique. Lors de notre entretien, j'avais insisté sur les manipulations autour de la MCA. Vous avez fait preuve d'exigence, et d'une certaine audace pour le publier. En qualité de citoyen, mais aussi d'ancien President de la MCA, je suis choqué, on en reparlera sûrement.
La MCA dépense de l'argent qu'elle n'a pas. Les 90 000 euros de sécurité ne tiennent pas la route. Il faudrait voir quelle boite est engagée pour cette opération, ça pourrait être intéressant.
Si je résume, la municipalité donne 80000 e à une association en déficit. Cette même association qui recrute des vigiles à 9870 euros par jour. Et dont les dirigeants sont partis l'année dernière en Thaïlande et à Marrakech après la Braderie. Pourquoi la municipalité se met elle dans cette galère ? C'est un véritable contrôle de police et du fisc qu'il faut envoyer.
Il était déjà incompréhensible que la subvention puisse être reconduite, mais là c'est vraiment aberrant et grave. La municipalité est definitivement en roue libre.
Déjà que les commerçants ont parfois du mal à déclarer leurs consommations d'eau dans les immeubles... https://lejsd.com/content/compteurs-deau-commerces-et-raccordements-pirates-erreurs-calculs-des-charges-deau-froide
Quelle est le nom de cette boite de sécurité que je postule ! Il serai bien de la nommer pour que les habitants en galère puissent postuler .

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur