En ville

Les clés du Grand Paris

Les élus de la région parisienne se retrouvent ce mercredi 5 novembre pour le lancement d’un syndicat mixte d’étude, étape supplémentaire vers un Paris Métrople aux contours encore assez flous.

Nouvel acte. Ce mercredi 5 novembre à Paris, quelques centaines d’élus franciliens se retrouvent en Conférence métropolitaine. À l’ordre du jour, le lancement du « syndicat mixte d’études » qui se penchera sur le berceau du Grand Paris ou Paris Métropole, expression qui a la cote, peut-être parce qu’elle semble moins donner à la capitale un rôle hégémonique. D’ailleurs, Bertrand Delanoë lui-même se défend de cette conception et parle de « travail en commun ».
Au passage, le maire de Paris dit aussi tout le bien qu’il pense du Sdrif, le schéma d’aménagement de la région, adopté par le conseil régional, mais devant lequel le gouvernement fait la grimace. Roger Karoutchi, le chef de file de l’UMP, qui brigue le fauteuil de Jean-Paul Huchon à la tête de l’exécutif régional, regrette que ce Sdrif soit timoré dans ses prévisions économiques. Une analyse que la crise, qui secoue les marchés boursiers et l’industrie, et dont les répercussions sur l’emploi se font déjà sentir, va rendre difficile à soutenir. Il est vrai, que, comme le dit le député Patrick Braouezec, « pour certains, critiquer la région s’inscrit dans la bataille des prochaines élections régionales… ».

Une région capitale en chantier

Cette nouvelle séance de la Conférence métropolitaine devrait en tout cas marquer un peu plus la volonté des uns et des autres de poursuivre la réflexion sur le devenir d’une région capitale qui s’est vue doter d’un secrétaire d’État, et pour laquelle planchent même, à la demande du président de la République, plusieurs équipes d’architectes. Le syndicat mixte une fois créé, les collectivités (villes, communautés d’agglomération, etc.) décideront d’y adhérer. Et les débats se poursuivront, pour mieux cerner les contours d’une région capitale désormais en chantier.
Paris sera toujours Paris, dit la chanson. Reste à savoir lequel. Et quel projet convaincra les millions d’habitants du centre, de la petite et de la grande couronne, confrontés à des conditions de transports de plus en plus pénibles, à un logement cher et trop souvent dégradé, à une situation économique incertaine, à un environnement médiocre…
Gérald Rossi

Interview
Le président de Plaine commune Patrick Braouezec :
« Je préfère l’image d’une mosaïque »

Pour le député président de de la communauté d’agglomération et membre du secrétariat de la Conférence métropolitaine, la mise sur pied d’un syndicat mixte n’est qu’un pas supplémentaire.

Le JSD?: À l’heure de cette nouvelle réunion de la Conférence métropolitaine, ce mercredi 5 novembre, où en est-on des projets de Grand Paris ou de Paris Métropole??
Patrick Braouezec?: Au-delà des appellations, la grande question posée à tous demeure?: comment développer une métropole fondée sur la solidarité, sur la réduction des inégalités sociales et territoriales?? C’est dans ce sens que je plaide pour le polycentrisme. Car soit nous aurons un Paris qui s’étendra de manière concentrique, comme il l’a fait jusqu‘au xxe siècle, en recréant certes de la centralité mais aussi de la périphérie et donc de l’exclusion, soit nous créons d’autres articulations. Dans lesquelles le développement économique bénéficiera aux populations de ces territoires. Nous devons pour cela définir quels sont les périmètres les plus pertinents. Ce sont des questions fondamentales que se posent bon nombre d’élus, comme François Pupponi (le député maire PS de Sarcelles), ou encore Daniel Breuiller, (maire d’Arcueil, Gauche citoyenne, vice-président de la communauté d’agglomération du Val-de-Bièvre).

Le JSD?: Cela s’articule-t-il avec les projets du secrétaire d’État Christian Blanc??
P.B.?: J’ai à deux reprises rencontré Christian Blanc. Le fait que le territoire s’étendant de la Porte de la Chapelle à Roissy ait été retenu comme un des pôles de dynamisme dans la région me convient assez bien. Et l’idée que l’on mette davantage en valeur le développement économique et industriel de notre territoire, dans les domaines de l’audiovisuel mais aussi de l’aéronautique, est à prendre en compte. Une affaire à suivre.
Le JSD?: Dans ce débat, la polycentralité marque-t-elle des points??
P.B.?: Disons que l’on commence à y voir plus clair. À l’image de la marguerite, utilisée au début, je préfère aujourd’hui celle d’une mosaïque, avec des zones, des pôles fonctionnant avec Paris, et d’autres entre eux. Plusieurs solutions sont possibles. Le fait est que désormais on se parle, et qu’une carte se dessine.

Le JSD?: Nous sommes aux premiers pas du syndicat mixte…
P.B.?: Le syndicat mixte, qui sera en effet une nouvelle étape dans le cadre de la Conférence métropolitaine, ne sera vraisemblablement pas opérationnel avant février 2009. Car si les choses sont lancées, il faut ensuite que chaque collectivité puisse délibérer avant d’y adhérer volontairement. Et puis il s’agit d’un syndicat mixte d’études. Qui évoluera lui aussi. Reste à savoir sur quoi et comment. Nous sommes loin du bout de l’histoire.
Recueilli par G.R.

Réactions

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur