En ville

Les bailleurs du 93 ensemble pour leurs gardiens

La recrudescence des agressions de gardiens de l’office Plaine commune habitat, au mois de septembre, avait donné lieu à un mouvement des personnels et de leurs syndicats, soutenu par la direction de PCH. Cette mobilisation s’était notamment conclue par un rassemblement à Bobigny et par une rencontre avec le préfet et le directeur départemental de la police. Jeudi 23 octobre, une nouvelle étape a été franchie dans la recherche de solutions à un problème national et qui touche plusieurs cités du département. Stéphane Peu, président de l’office, a invité les bailleurs sociaux de Seine-Saint-Denis à se mettre autour de la table. Une vingtaine d’organismes HLM a répondu présent (OPH 93, 94 et Paris, Aubervilliers, Bagnolet, Montreuil, Toit et joie, 3F…). Le directeur départemental de la sécurité publique du 93, Jean-François Herduin, était là également et il était accompagné des cinq commissaires de district de la police départemental et du directeur des services du renseignement.
« Nous avons eu un débat responsable pour trouver les voies d’un partenariat bailleurs, police, justice plus efficace pour que le travail de gardien redevienne praticable partout. Les difficultés que rencontre cette catégorie de personnel sont les mêmes que celles vécues par les locataires de ces cités. Quand on défend les gardiens, c’est la possibilité de continuer de vivre ensemble, de créer du lien social, que nous mettons en avant », expliquait Stéphane Peu à l’issue de cette réunion. Une réunion qui n’a jamais pris un tour sécuritaire, confiait le président de PCH, « mais qui a consisté à examiner comment mieux coopérer, chacun dans notre métier ». Cette réunion inédite va faire des petits : les participants ont décidé de constituer des groupes de travail et de se revoir entre bailleurs du logement social au tout début du mois de décembre. L’idée de demander un rendez-vous commun des bailleurs du 93 à la ministre de l’Intérieur, Michèle Alliot-Marie, a été lancée par PCH. Il s’agirait, lors de ce rendez-vous avec la première flic de France, de revendiquer l’extension des unités territoriales de quartier (Uteq) – dont les bailleurs jugent positivement l’arrivée dans les quelques cités qui en bénéficient – et d’aborder le dossier de la revalorisation du métier de gardien d’immeuble HLM.
D.Sz

Réactions

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur