En ville

Les étudiants de l’Afev donnent de leur temps

« On ne demande pas de compétence spécifique. L’accompagnement individuel des enfants n’est pas du soutien scolaire. On est sur un travail de reprise de confiance, d’ouverture culturelle, avec des rencontres, des sorties, en fonction de la relation entre le bénévole et l’enfant. » Des bénévoles étudiants à l’Afev, Anne-Flora Morin-Poulard, en comptabilise ainsi 150 en Seine-Saint-Denis. Et le jeudi 13 novembre, une dizaine de nouveaux venus étaient au pot d’accueil, qu’elle organisait avec sa petite équipe dans leurs locaux de la rue de Toul.
Créée en 1991, l’Association de la fondation étudiante pour la ville a ouvert son siège départemental en janvier 2007 à Saint-Denis, au plus près d’un territoire où elle intervient auprès de « 300 enfants par an » issus d’une vingtaine d’établissements partenaires. Surtout des collèges. « À Saint-Denis, nous travaillons avec les collèges Garcia-Lorca et Barbusse, avec le lycée Suger et sur des besoins précis avec l’association Canal. Nous accompagnons les enfants à partir du CM2, et pour beaucoup au niveau de la 3e. Ce sont toujours les professionnels, enseignants, assistantes sociales et animateurs, qui les repèrent », poursuit la déléguée territoriale de l’Afev.
Deux heures hebdomadaires par enfant
Quant aux bénévoles, « ils sont soit étudiants à Paris 8 ou Paris 13, soit ils résident dans les villes où nous intervenons. Beaucoup d’entre eux étudient les sciences de l’éducation, la sociologie, la psychologie, ou bien les lettres dans le cadre d’un projet d’enseignement ». Le temps requis auprès de l’enfant est de deux heures par semaine, pendant l’année scolaire. « En général, précise Anne-Flora Morin-Poulard, c’est en fin de journée, ou le samedi, au domicile des parents quand ils peuvent nous accueillir, soit dans l’établissement scolaire, ou dans des locaux d’association ou de quartier. L’engagement est sur une durée d’un an. On insiste beaucoup là-dessus. » Animée par quelques permanents, dont des jeunes en service civil volontaire, l’Afev recense à travers la France 7?500 bénévoles pour le suivi de 10?000 enfants des quartiers pauvres. Malgré ce déploiement, l’Éducation nationale vient d’amputer d’un quart sa subvention. Un régime imposé à l’ensemble des associations d’éducation populaire.
M.L.
Afev 20, rue de Toul. Tél.?: 01?48?20?20?10. Mail?: afev93@gmail.com

Réactions

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur