@ vous

Politique locale
/ Le spectacle des égos

Nom ou initiales: 
domsd

Certaines listes qui fleurissent pour les élections municipales permettent de dire que nous sommes passé de la politique spectacle au spectacle des égos.
Des individus, en crise existentielle ou d'affirmation de soi même se présentent pour faire jauger leur vraie valeur sociale par le public électeur car ils ne la connaissent pas eux même.
Tout simplement puisqu'ils sont en déficit d'expériences sociales passionnantes.

La conséquence sera que les affiches qui fleurissent au centre ville intitulées tantôt
Saint-Denis ceci, tantôt Saint-Denis cela anesthésient complètement le pouvoir de choix des citoyens pour les prochaines élections. Ce constat + on n'ira pas voter pour le meilleur mais pour le moins mauvais des postulants à la mairie + le vote sanction + le manque d'originalité des programmes (décidément les gilets jaunes n'ont servi à rien exceptée d'être récupérés par une extrême gauche nauséabonde) permettent de dire que notre démocratie actuelle est vraiment malade culturellement.

Politique locale

Réactions

Nous assistons plus à la déliquescence d'un système qu'à un spectacle politique ou à un spectacle d'égos. Un système basé depuis Braouezec sur le clientélisme, le bétonnage, l'abandon des valeurs de la République où le voyou est systématiquement excusé et le policier mis en accusation. Un système ... où un personnage sulfureux peut tenir 6 ans au sein d'une majorité municipale sans qu'aucun membre de cette majorité n'ose se révolter ... voire même simplement osé protester. @domsd, ce n'est pas notre démocratie qui est malade, c'est Saint-Denis qui se meurt. Doucement, tranquillement, sans assistance, sans soins palliatifs.

Bonjour.

Je vous invite à revoir le conseil municipal du 19 octobre 2017 dont le compte rendu du jsd ci dessous montrent bien les distensions sont présentes depuis longtemps. Les égos ont toujours été présents dans cette majorité faite de bric et de brocs

https://www.lejsd.com/content/le-cas-fodhil-hamoudi-divise

C'est le début de la fin pour Laurent Russier qui a voulu mettre en oeuvre une manoeuvre bourgeoise autoritaire (le chantre de la démocratie participative) venu de province.

Cela prouve que la majorité "Ensemble" ne l'était pas, et qu'elle tenait par les confortables indemnités municipales et celles de plaine commune.

Si vous regarder à nouveau ce compte rendu... L'avis des habitants n'est jamais pris en comptes.

Ce qui interesse les élus, c'est uniquement leurs sors après 2020... une indeminité et ils seront contents.

En ce moment on parle des habitants parce que c'est la campagne électorale.... Sinon le mandat n'est qu'une gestion comptable de la misère et de la pauvreté.

@mourad et azzedine
Je pense que cette multiplication de pseudos listes est voulue et n'est pas anodine,
on constatera qu'elles sont générés par des sympathisants de la gauche au pouvoir actuel
Peut être que le résultat des sondages actuels sur le choix des électeurs à l'instant T me permettrait de mieux connaître les tenants/aboutissants de cette stratégie politique de disperser les voies sur des pseudos listes
au plaisir de vous lire

@domsd - Il faut distinguer (me semble-t-il) les candidatures exotiques (Benalla / Abela), la candidature égocentrique (Bagayoko) ... et la candidature stratégique (El Mahouti) qui pour un non politicien déclaré, fait preuve de beaucoup de finesse malicieuse ! A suivre ...

Réagissez à l'article

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur